Les allergies respiratoires sont celles qui surviennent lorsqu’un allergène entre en contact avec notre système respiratoire, donnant lieu à une série de symptômes gênants qui, selon la façon dont le système immunitaire réagit, peuvent même rendre la respiration difficile. Le pollen, la pollution ou le tabac sont parmi les déclencheurs les plus fréquents de ce problème courant, c’est pourquoi, à Detective-Sante.com, nous expliquons en détail les types, les symptômes et le traitement des allergies respiratoires.

Déclencheurs d’allergies respiratoires

Il existe différents groupes d’allergènes, qui sont les causes les plus courantes d’allergie respiratoire. Ces groupes le sont :

  • Les acariens : ils sont le groupe le plus fréquent, ils ont tendance à apparaître dans les environnements domestiques, dans les zones de températures moyennes, avec une humidité ambiante élevée et au niveau de la mer. Ils poussent dans la poussière et s’accumulent dans les tapis, les tapis, les matelas, les coussins, les rideaux, les rideaux, les animaux en peluche, etc. Parmi ces acariens, la substance qui provoque des réactions allergiques est les excréments des acariens.
  • Pollen : Très impliqués dans les réactions asthmatiques, ils sont la deuxième cause la plus fréquente de réactions allergiques respiratoires dans notre environnement. Nous devons indiquer que les niveaux de pollen ne sont pas constants tout au long de l’année, c’est pourquoi les symptômes varient en intensité selon le mois de l’année où nous sommes les plus intenses au printemps. Le pollen qui provoque le plus de réactions est généralement présent dans les graminées, les espaces verts et les arbres comme les bananes et les cyprès.
  • Animaux : en particulier les chats, mais aussi les vaches, les chevaux, les rongeurs, les lapins et les oiseaux peuvent causer des allergies ou de l’asthme.
  • Champignons : responsables de 8 % de tous les cas d’asthme allergique, en particulier dans les zones humides, comme les maisons près des lacs, rivières, forêts, etc.
  • Pollution et vapeurs : La pollution de l’air, la fumée de tabac ou l’inhalation des fumées de certaines substances peuvent aggraver ou déclencher la présence d’allergies respiratoires.

Types d’allergies respiratoires

Selon la façon dont le système immunitaire réagit à l’allergène, divers symptômes se manifestent, selon lesquels les allergies respiratoires peuvent être classées en trois grands types :

  • Rhinite – se produit lorsque la muqueuse nasale s’enflamme, causant des symptômes tels qu’éternuements constants, congestion nasale, mucus et inflammation des yeux. La rhinite est souvent une manifestation antérieure de l’asthme, de sorte que son diagnostic peut prévenir le développement de l’asthme bronchique.
  • Asthme bronchique : maladie pulmonaire caractérisée par une obstruction totalement ou partiellement réversible des bronches, soit spontanément, soit avec traitement. Les symptômes comprennent : étouffement ou essoufflement, toux, respiration sifflante lorsque l’air est expulsé des poumons, ou douleur thoracique, habituellement sous forme de piqûres.
  • Alvéolite : se produit lorsque la zone affectée par l’allergie respiratoire est l’alvéole. Elle est fréquente chez les personnes exposées à des champignons, à des poussières végétales organiques ou à diverses substances.

Tests pour diagnostiquer les allergies respiratoires

En plus des tests épicutanés et des études analytiques communes pour toutes les allergies, des tests spécifiques sont disponibles pour diagnostiquer les allergies respiratoires. Comme dans tout tableau asthmatique, une série de tests doit être effectuée pour le diagnostic afin de déterminer le degré d’affectation qu’un patient allergique présente au niveau respiratoire. Ces tests sont :

  • Spirométrie forcée, accompagnée d’un test de bronchodilatation.
  • Débit de pointe.
  • Test de provocation à la méthacholine.

Tous ces tests, ainsi qu’une analyse préalable de l’environnement dans lequel le patient vit et de son état de santé général, permettront de diagnostiquer la présence d’une allergie respiratoire.

Traitements des allergies respiratoires

Selon le type d’allergie respiratoire et les symptômes du patient, les traitements peuvent varier.

Pour traiter la rhinite allergique, on utilise des antihistaminiques de nouvelle génération et des sprays nasaux, mais les lavages nasaux avec une solution saline physiologique sont très efficaces, car ils enlèvent les spores, les enlèvent de la muqueuse nasale et les empêchent d’atteindre les voies respiratoires et de déclencher une crise d’asthme, ce qui en fait une alternative hautement recommandée.

Dans le cas de l’asthme bronchique, des médicaments spécifiques seront recommandés pour chaque cas, mais en plus, des vaccins d’immunothérapie peuvent être choisis pour aider à modifier et à améliorer l’allergie. Il est important que le patient évite de fumer et de respirer la fumée de tabac, les odeurs ou les vapeurs fortes et n’utilise pas de vaporisateurs qui peuvent aggraver l’état.

Pour les patients atteints d’alvéolite, il sera nécessaire de s’éloigner des substances, vapeurs ou poussières organiques qui produisent la condition, en même temps l’administration de corticostéroïdes oraux est très efficace pour traiter cette condition.

Mesures de prévention de l’allergie respiratoire

Selon le déclencheur qui produit l’allergie respiratoire, la prévention n’est pas une tâche facile, mais il y a des mesures qui peuvent être mises en place pour aider à réduire de façon significative le nombre d’épisodes.

Si vous êtes allergique au pollen, nous vous recommandons :

  • Dans les mois de l’année où le pollen est le plus concentré, il évite d’être à l’extérieur ou de faire de l’activité physique à l’extérieur aux heures de la journée où il est le plus présent, c’est-à-dire entre 5 et 10 heures du matin et de 19 à 22 heures.
  • Portez toujours des lunettes qui empêcheront le pollen d’entrer en contact avec vos yeux.
  • Évitez d’être à l’extérieur par temps venteux, de même qu’il est pratique de conduire avec les fenêtres levées et d’utiliser un casque de moto intégral au cas où vous vous déplacez avec ce moyen de transport.
  • N’entrez pas en contact avec des plantes ou des espaces qui causent des allergies. Évitez les voyages dans les régions rurales où la végétation est abondante.
  • Évitez de suspendre les vêtements à l’extérieur, car ils seront exposés au pollen.

En cas d’allergie aux acariens, c’est important :

  • Nettoyez bien la maison et gardez-la à l’abri de la poussière, rangez les vêtements dans un placard et évitez de les laisser à l’extérieur pour ramasser la poussière et les acariens.
  • Évitez les tapis, les tapis, les rideaux et les animaux en peluche, qui augmentent la présence d’acariens. Il est préférable de choisir des planchers de bois ou de céramique, des stores et d’éliminer la présence d’animaux en peluche à la maison.
  • Choisissez des matelas, des oreillers et des draps antiacariens. Changez fréquemment de literie et lavez à 65 degrés ou plus.
  • Ventilez votre maison tous les jours pour éviter l’accumulation d’acariens.

En cas d’allergie aux animaux ou aux poussières organiques, éviter tout contact avec eux. Il est conseillé de ne pas avoir d’animaux dans la maison et en cas de contact avec l’un d’entre eux, il est recommandé de bien laver les vêtements afin d’éviter toute présence de poils qui pourraient causer un inconfort.

Bibliographie

  • D. Anne Marie LOSCHEIDER – bichat-larib (voir)
  • Bulletin Allergo – Laboratoires BIOLBS (voir)
  • Projet d’Accueil Individualisé pour Enfants et Adolescents (voir)
  • Alimentation santé – bien-être (voir)
  • IDEXX Diavet: Chat (voir)
  • Fiche Coiffure 092007 – cma95 (voir)
  • vous Utilisez Des Produits Chimiques ? Vous êtes Concerné (voir)
  • Neutropénies fébriles – SPILF (voir)
  • SECTION I: RENSEIGNEMENTS SUR LE PRODUIT (voir)
  • la Ventilation – L’air C’est Mon Affaire (voir)

A propos de l'auteur

Elsa

J'entame ma deuxième année d'internat avec enthousiasme. La médecine, ma vocation depuis toujours.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.