Les allergies respiratoires apparaissent généralement au printemps : toux, éternuements, mucus, obstruction des voies respiratoires….. Il ne fait aucun doute que lorsque nous entrons dans cette saison de l’année, le beau temps commence à nous rendre visite : la température monte, les jours sont plus ensoleillés et plus longs, etc…. Les allergies peuvent nous empêcher de profiter des pathologies que le printemps nous offre, et bien que nous devrions être conscients des risques associés à une allergie, nous pouvons utiliser certaines recommandations pour soulager les symptômes. C’est pourquoi à Detective-Sante.com, nous vous expliquons quelques remèdes maison contre les allergies respiratoires.

Aspects initiaux des allergies respiratoires

Les allergies respiratoires comprennent un certain nombre de symptômes qui peuvent survenir lors de l’exposition à certaines substances ou dans certaines conditions, comme le pollen, la poussière, la fumée de tabac, les changements de température, etc. Certaines personnes présentent des symptômes liés à la peau, aux muqueuses, aux voies respiratoires, aux yeux et à d’autres affections. Selon le degré d’allergie, il est important de connaître les précautions à prendre ainsi que les traitements à suivre. Par exemple, les personnes souffrant d’une allergie grave à une piqûre d’insecte, comme les abeilles, devraient avoir sur elles de l’épinéphrine auto-injectable, car une piqûre peut mettre leur vie en danger. Ceux qui présentent des symptômes plus graves devraient également consulter leur médecin pour établir un diagnostic et lui demander de conseiller le meilleur traitement pour assurer la bonne santé du patient.

D’autre part, les personnes dont les symptômes ne sont pas graves et ne posent pas de risque pour la santé peuvent avoir à l’esprit un certain nombre de remèdes maison contre les allergies respiratoires.

Infusions à base de plantes

Comme on dit : l’un de chaux et l’autre de sable ; une fois de plus, la nature prend notre parti pour résoudre les problèmes qui en découlent. Certaines plantes deviennent des alliés pour être utilisées comme remèdes maison contre les allergies respiratoires.

  • Ortie. L’efficacité de cette plante, connue pour provoquer des irritations lorsque notre peau entre en contact avec elle, réside dans deux de ses composants : les polycarides, qui agissent comme anti-inflammatoires et régulateurs du système immunitaire, et la quercétine, qui régule la production d’histamine, substance que l’organisme produit lorsqu’il détecte un agent allergène. Il est particulièrement efficace pour les symptômes de la rhinite. Par conséquent, une infusion d’ortie soulagera l’inflammation qui accompagne souvent les allergies respiratoires. Juste pour mettre la main sur une feuille de cette plante et faire bouillir l’eau.
  • Thé vert. Cette herbe mondialement répandue inhibe certaines réactions allergiques grâce à une substance qui bloque les fonctions de l’organisme qui génèrent certains symptômes allergiques. Ces substances activent un mécanisme de défense qui régule la production d’histamine.
  • Espèce de petite merde. Cette plante contient une substance au pouvoir antihistaminique élevé, bloquant la production d’histamine qui génère certains symptômes d’allergies respiratoires.
  • Menthe. Une autre plante qui sert de remède maison contre les allergies respiratoires. Il est particulièrement efficace dans les cas où vous avez une allergie au pollen ou à la poussière, car comme les plantes précédentes, il contient une substance qui bloque la production d’histamine, ce qui soulage les éternuements et le mucus.

Autres remèdes contre les allergies respiratoires

  • Réglisse. Cette racine permet de faire des infusions avec un arôme et une saveur exquis. Son composant principal est la glycyrrhrine, qui aide à arrêter la production de l’immunoglobuline qui cause certains symptômes d’allergies. Son utilisation est bénéfique pour le système respiratoire, car elle permet de débloquer les voies respiratoires et possède des propriétés anti-inflammatoires et apaisantes pour les muqueuses respiratoires. Une infusion de racine de réglisse hachée aidera aussi à traiter la toux, les maux de gorge, l’écoulement thoracique, l’asthme, etc. Il n’est pas recommandé de prendre plus de trois perfusions par jour.
  • Curcuma. C’est une épice de la famille du gingembre connue pour son utilisation dans la cuisine asiatique. Cette épice contient de la curcumine, qui agit comme décongestionnant, aidant à réduire l’un des principaux problèmes d’allergies respiratoires, les problèmes respiratoires. Il possède également des propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et antibactériennes qui aident à soulager l’inflammation générée par l’allergie dans de nombreux cas. Dans cet article, nous expliquons plus en détail les utilisations et les propriétés du curcuma.
  • Probiotiques. Bon nombre des problèmes de santé découlent d’un déséquilibre bactérien dans l’intestin, où se trouvent 80 % du système digestif. Les probiotiques, comme le lait et les produits laitiers, améliorent le système immunitaire et aident à réduire l’impact des allergies. Le yogourt contient des bactéries qui contrôlent le système immunitaire de l’intestin.
  • Solution nasale. C’est l’un des remèdes les plus efficaces pour résoudre les problèmes d’allergies respiratoires, puisqu’il permet de débloquer directement les voies respiratoires, facilitant ainsi l’inhalation de l’air. Nous pouvons préparer une solution nasale simple en mélangeant une demi cuillère à soupe de sel et une demi cuillère à soupe de bicarbonate de soude avec un demi-verre d’eau. Ensuite, il suffit de mettre quelques gouttes dans les narines, soit en s’étirant ou en inclinant la tête vers l’arrière. Il n’y a pas de problème si les gouttes sortent, tant qu’elles entrent en contact avec la muqueuse à l’intérieur, ce sera suffisant.
  • Magnésium. C’est un minéral essentiel pour protéger les poumons et améliorer la respiration, ainsi que pour traiter les éternuements causés par l’allergie. C’est aussi simple que de manger des aliments riches en mangoustan comme les noix, les fruits secs, les légumineuses et les graines.
  • Vitamine C. Ce type de vitamine a un puissant effet antihistaminique, en contribuant au contrôle des réactions allergiques. Certains fruits qui contiennent cette vitamine sont des agrumes : orange, pamplemousse, mandarine, etc.

Précautions à prendre en compte

Les remèdes maison contre les allergies respiratoires énumérés ci-dessus peuvent être efficaces, mais ils ne remplacent pas un traitement médical. Il est important de noter qu’il y a des gens qui peuvent être allergiques à certains des plantes ou éléments énumérés dans cet article, il est donc fortement recommandé de demander conseil sur les agents qui causent l’allergie par le biais d’un test sanguin ou d’autres méthodes.

Bibliographie

  • Asthmes professionnels aux produits chimiques (voir)
  • plantes Toxiques Po – Société Royale Protectrice Des – SRPA (voir)
  • Bulletin Allergo – Laboratoires BIOLBS (voir)
  • Laryngite, asthme et reflux gastro- œsophagien: où est le (voir)
  • D. Anne Marie LOSCHEIDER – bichat-larib (voir)
  • FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ – solresine (voir)

A propos de l'auteur

Chloé

Plus qu'une poignée d'année avant de pouvoir enfin exercer. J'ai choisi la médecine généraliste pour pouvoir aider le plus grand nombre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.