Pendant la grossesse, il existe un certain nombre de tests qui peuvent être effectués pour suivre le développement du fœtus et calculer si le fœtus est approprié à son âge. Connaître votre poids et vos mesures approximatives est utile pour écarter ou détecter d’éventuels problèmes pendant la grossesse et au moment de l’accouchement, afin que vous puissiez prendre de meilleures décisions qui favorisent la survie du nouveau-né.

Parce qu’une bonne croissance du bébé est un indicateur de bonne santé, il est courant pour de nombreux parents, surtout les nouveaux parents, de se demander combien un bébé devrait peser à la naissance. Pour répondre à cette question et à d’autres questions liées au sujet, nous vous invitons à lire l’article suivant avec l’information la plus complète.

Facteurs pouvant déterminer le poids du nouveau-né

Chaque nouveau-né est différent et que celui-ci ne pèse pas ou ne mesure pas la même chose qu’un autre bébé du même âge peut être lié à divers facteurs, dont certains sont considérés comme normaux, tandis que d’autres sont des altérations qui peuvent être évitées afin de ne pas nuire au développement et à la croissance du petit. Parmi ces facteurs, ils se distinguent :

  • Génétique des parents. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un facteur déterminant, le poids et la taille du nouveau-né sont généralement étroitement liés à la taille des parents ou à la tendance de ces derniers dans l’histoire familiale. Par conséquent, les parents grands et robustes ont tendance à avoir des bébés plus grands que ceux qui sont conçus par des parents ayant un teint moins corporel.
  • Durée de la grossesse. Pour obtenir une croissance et un développement fœtaux normaux, on considère qu’il naît en moyenne dans les 37 à 42 semaines suivant la grossesse. Ainsi, en règle générale, les bébés nés avant ces semaines ont tendance à être plus légers, et ceux conçus après la semaine 42 ont tendance à être plus gros.
  • Avoir une grossesse multiple. Si vous avez plus d’un enfant à la fois, il est très fréquent que la naissance ait lieu avant 37 semaines, de sorte que les nouveau-nés ont tendance à être plus légers. De plus, le poids et la taille des bébés sont limités par l’espace qu’ils doivent partager dans l’utérus, étant plus visibles lorsqu’il s’agit de plus de 3 fœtus et même entre eux il peut y avoir une légère différence de poids à la naissance.
  • Habitudes alimentaires pendant la grossesse. Une alimentation inadéquate qui ne fournit pas les nutriments dont le fœtus a besoin peut empêcher le fœtus de se développer et de grandir correctement, ce qui entraîne la naissance précoce ou l’insuffisance pondérale du bébé. Il en va de même si la mère consomme de l’alcool, du tabac ou des drogues. Par contre, si la future mère prend du poids en raison de mauvaises habitudes alimentaires, il est très probable que le nouveau-né dépasse le poids moyen.
  • Modifications chez la femme pendant la gestation. L’hypertension artérielle, les infections graves, l’anémie, les problèmes cardiaques, rénaux ou pulmonaires peuvent tous être une cause de risque de faible poids à la naissance. Au lieu de cela, un bébé en surpoids peut être conçu si la mère est diabétique.
  • Maladies du bébé. Le poids du nouveau-né peut être affecté si le nouveau-né est infecté par une pathologie acquise par la mère pendant la grossesse, s’il souffre d’une maladie due à une altération génétique ou héréditaire ou s’il a une malformation congénitale, car ils pourraient empêcher le bon développement du foetus ou provoquer une naissance précoce.

Poids moyen d’un bébé à la naissance

À la naissance, les valeurs du poids et de la mesure du bébé sont obtenues à des fins de comparaison et pour indiquer si elles sont appropriées pour l’âge du bébé, mais combien un bébé devrait-il peser à la naissance ? En moyenne, si l’accouchement a lieu entre 37 et 42 semaines, ce qui est considéré comme normal, le poids du nouveau-né devrait se situer entre 2 400 kg et 4 300 kg et entre 45,5 cm et 53,5 cm.

Si le bébé a des valeurs légèrement inférieures ou supérieures à cette moyenne, il devra analyser la cause et ne signifie pas nécessairement qu’il a un problème, car dans de nombreux cas ils sont en parfaite santé, surtout si la grossesse est arrivée à terme. Cependant, il est possible pour le spécialiste de vous garder sous surveillance pour plus de sécurité.

Par contre, si le bébé à la naissance pèse moins de 2 400 kg, il est considéré comme ayant un faible poids à la naissance, si son poids est inférieur à 1 500 kg, il a un poids très faible à la naissance et inférieur à 1 kg il est extrêmement petit. La plupart de ces cas où le poids est inférieur à la normale est dû à une naissance prématurée et vous n’avez pas fini de vous développer à l’intérieur de l’utérus, vous avez donc tendance à être petit et à avoir une apparence mince avec une tête plus grosse par rapport à votre corps.

D’autre part, si le poids à la naissance du bébé est supérieur à 4300 kg, il peut s’agir d’un cas de macrosomie fœtale, c’est-à-dire qu’il est trop grand, et au-dessus de 4500 kg augmente la possibilité de souffrir de complications, en plus de la difficulté qui peut être la naissance en raison de la taille du fœtus, il est donc généralement plus recommandé de procéder par une césarienne.

Risques d’insuffisance pondérale chez le nouveau-né

Le fait que le nouveau-né ne présente pas un poids inférieur à la moyenne normale ne signifie pas toujours qu’il aura des problèmes de croissance, car dans plusieurs cas, en quelques mois, il retrouve un poids normal ; cependant, il faut garder à l’esprit que ces différences de poids peuvent entraîner des complications et des risques qui ne doivent pas être mis de côté, il est donc important de toujours avoir une assistance médicale et des contrôles réguliers jusqu’à ce que le spécialiste juge opportun.

Lorsque le nouveau-né pèse moins que la normale, il peut avoir des complications dès la naissance, car son corps peut ne pas être aussi résistant, avoir de la difficulté à respirer, à se nourrir, à contrôler sa température ou à développer des infections. Alors que dans ces cas, il y a un plus grand risque de problèmes psychomoteurs et d’apprentissage à long terme ou de souffrir d’hypertension, de maladies cardiaques et de diabète de type 2.

Les bébés de poids élevé à la naissance risquent de se blesser pendant l’accouchement vaginal, l’asphyxie néonatale ou le syndrome d’aspiration méconiale. Elle est également sujette à l’hypoglycémie, aux problèmes respiratoires, à la polycythémie ou au syndrome métabolique, qui est un ensemble de troubles comme l’hypertension, l’hyperglycémie et des taux de cholestérol modifiés qui peuvent entraîner un risque de diabète, de problèmes cardiaques ou d’accident vasculaire cérébral.

Bibliographie

  • 2014 04 Petits conseils bien utiles pour bébé (voir)
  • LE BIBERON DE LAIT Dès la naissance – one (voir)
  • Les 1000 PREMIERS JOURS DE LA VIE: pour une bonne santé future (voir)
  • Dépistage et prise en charge de l’hypoglycémie du nouveau (voir)
  • LES DENTS DE MON BÉBÉ – ufsbd (voir)
  • LA LIBERATION DES MEMOIRES PRENATALES ET DE LA NAISSANCE (voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.