Le hoquet est une modification mineure mais peut être très ennuyeux, surtout pour un jeune enfant. Cette altération est causée par une irritation existante dans les nerfs qui contrôlent les muscles de la respiration, principalement dans le diaphragme, mais dans la plupart des cas, elle est due à l’immaturité qui existe dans le système nerveux.

Il est possible pour le bébé de faire des bruits étranges qui peuvent effrayer les parents, ce qui est très courant et ne leur cause aucune douleur ou inconfort. Bien qu’il ne s’agisse généralement pas d’un problème de santé, il est important de consulter un pédiatre pour dissiper tout doute. Si vous l’avez déjà fait et que le spécialiste vous a assuré que la cause n’était pas une pathologie, à Detective-Sante.com nous vous expliquerons comment enlever le hoquet d’un bébé.

Le hoquet chez les bébés : quelle en est la cause ?

Bien que le hoquet soit très fréquent chez tout le monde, quel que soit l’âge, peu de gens savent ce qu’ils sont vraiment, puisqu’ils n’ont pas d’importance pour la santé, ils ne sont pas pris en compte.

Un hoquet est une inspiration soudaine, forte et violente causée par une contraction involontaire des muscles intercostaux et du diaphragme. Comme les organes impliqués dans le hoquet sont contrôlés par un nerf appelé nerf phrénique, lorsque le nerf souffre d’une grande quantité de stimulation, l’altération se produit.

Le hoquet peut parfois être le symptôme d’une pathologie grave, mais il est très rare ; cependant, il est important de consulter un spécialiste pour dissiper tout doute. Chez les nourrissons, le hoquet peut être très fréquent parce que le système digestif du bébé n’est pas assez mûr, de sorte qu’il peut être plus fréquent chez les prématurés.

Le hoquet chez les nourrissons : causes

Il y a très peu de cas où le hoquet est causé par un trouble chronique ou grave chez un nouveau-né. La contraction involontaire des muscles intercostaux et du diaphragme dure habituellement entre 10 et 30 minutes et peut être due au bébé :

  • Elle a rempli son estomac de lait maternel.
  • Exposé au refroidissement
  • Avale beaucoup d’air pendant l’alimentation.

D’autre part, le jeune enfant peut avoir le hoquet en raison de la rétention de gaz, il est donc essentiel de prendre plusieurs précautions pour éviter que cela ne se produise. Par exemple, pour que le bébé n’ait pas d’air pendant qu’il mange, il est important que la mère s’assure qu’elle tient son mamelon bien serré ou qu’elle a le biberon qui convient à la bouche de son enfant.

Il est également nécessaire que le trou dans le mamelon soit d’une taille adéquate et permette au liquide de passer à travers. Ceci est facilement vérifiable en plaçant la bouteille à l’envers et en observant que seules des gouttes sortent.

Il est essentiel que la femme évite de nourrir le bébé rapidement si elle veut éviter le hoquet par la suite. Pour cela, il est recommandé de prendre de courtes pauses pour ralentir le rythme d’alimentation de l’enfant et, pendant ces pauses, vous pouvez en profiter pour aider l’enfant à expulser les gaz, ainsi que pour le faire rigoureusement à la fin de chaque repas.

Le hoquet chez les bébés : Trucs et astuces

Il est possible que la mère essaie plusieurs fois d’empêcher l’enfant de souffrir du hoquet, mais dans de nombreux cas, il apparaît de la même manière. Bien que cela puisse être ennuyeux, il est important de savoir que le bébé ne souffre pas, alors n’essayez pas de l’enlever de quelque façon que ce soit, bien qu’il existe des méthodes qui peuvent aider :

Vous pouvez essayer de calmer le hoquet en massant le dos et le ventre de votre enfant. Mais vous ne devriez pas chercher à éliminer votre contraction involontaire du diaphragme avec diverses méthodes populaires à la maison telles qu’une frayeur ou un nez bouché, car cela pourrait être nocif pour votre santé.

Une option est de coucher votre enfant sur le côté droit pour éviter d’exercer une pression sur l’estomac afin de réduire le temps qu’il a le hoquet. Alternativement, vous pouvez enlever cet inconfort en donnant à votre bébé du lait chaud ou, s’il vient après l’allaitement, donnez à votre bébé une tétine pour qu’il se sente bien à l’aise pendant un certain temps.

Enfin, il est important que le nouveau-né soit toujours bien enveloppé pour éviter une prise au froid et le hoquet. De plus, ne mettez pas votre enfant au lit dès qu’il a fini de manger sans d’abord vous assurer que vous l’avez fait roter au moins une fois.

A propos de l'auteur

Vanessa

Je termine bientôt mon externat, et essai sobrement de ralentir la cadence des soirées étudiantes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.