La peau du vagin est très délicate, en fait c’est l’une des parties les plus sensibles de la peau féminine. Pour cette raison, nous devons le protéger et être conscients de tout changement irrégulier qui peut se produire : taches, éruptions cutanées, changement de couleur, irritation, allergie, inflammation et boutons ou boutons. Dans l’éventualité d’un de ces changements, il est extrêmement important de consulter un gynécologue pour nous aider à découvrir ce qui se passe dans notre région intime.

Les boutons génitaux sont de petits boutons qui apparaissent habituellement sur les lèvres supérieures et qui peuvent être causés par le rasage, mais ils peuvent aussi être un symptôme de la présence d’un champignon vaginal. Déterminer l’origine de ces types de lésions est essentiel pour trouver le bon traitement, c’est pourquoi dans cet article nous parlerons des boutons dans le vagin : causes et traitement.

Causes des boutons dans le vagin

Les boutons dans le vagin peuvent apparaître dans de nombreuses parties de cette zone intime, bien qu’ils soient plus communs dans les lèvres externes, ils peuvent aussi apparaître dans l’ouverture du vagin, sur la périphérie des lèvres ou à l’intérieur du vagin. Ces lésions peuvent apparaître pour différentes raisons, parmi les plus courantes :

C’est la cause la plus commune, quand la présence de boutons dans le vagin est due à l’infection du pore, l’aspect de la lésion est très similaire à celui d’un bouton, seulement dans ces cas le bouton semble beaucoup plus rouge et gonflé autour de la tête de pus. En outre, parce que la peau du vagin est beaucoup plus élastique et humide que la peau du reste du corps, il est courant que l’infection du follicule provoque des douleurs beaucoup plus sévères et insupportables au toucher. Dans la plupart des cas, le bouton draine le pus et la lésion commence à guérir d’elle-même, diminuant complètement l’inflammation et la douleur au fil du temps. L’infection des pores du vagin est très fréquente en raison du rasage ou de l’épilation à la cire.

Certaines infections vaginales, habituellement causées par des changements ou des altérations de la flore bactérienne du vagin, peuvent causer l’apparition de petits boutons irritants ou brûlants avec une odeur nauséabonde. Dans ces cas, il est extrêmement important de consulter votre médecin, car une culture de la région sera nécessaire pour déterminer quelle bactérie a été contractée et quel traitement est indiqué pour la traiter.

Les condylomes sont de petites lésions cutanées qui apparaissent généralement autour de l’anus et du vagin à la suite d’une infection par l’une des souches du papillomavirus humain. Ces pathologies ne ressemblent pas à des boutons, mais à de petites verrues en forme de chou-fleur. Ce virus est transmis sexuellement et ne cause habituellement aucun symptôme. Pour en savoir plus, lisez l’article Le papillome humain chez les femmes : symptômes et traitement.

Certaines maladies sexuellement transmissibles, comme le virus de l’herpès génital, peuvent causer des lésions cutanées qui commencent comme une sorte de bouton dans le vagin et se transforment ensuite en leur forme naturelle. Lorsqu’il s’agit de ce virus, les lésions sont roses, beaucoup apparaissent regroupées en un seul endroit et ressemblent plus à une ampoule qu’à un tibia. Comme il n’existe aucun remède contre l’herpès génital, un traitement médical est nécessaire pour contrôler et prévenir les éclosions. La fièvre, la faiblesse, le manque d’appétit, les douleurs musculaires et l’enflure des ganglions lymphatiques sont des symptômes qui accompagnent les lésions cutanées.

Traitement des boutons dans le vagin

Le traitement des boutons dans le vagin dépendra de la cause des boutons :

Cette pathologie se guérit habituellement d’elle-même lorsque le bouton draine le pus et que l’infection commence à s’estomper. Évitez d’enlever le tibia, car il est très douloureux et peut blesser encore plus la peau délicate de votre vagin. Si vous laissez cette blessure progresser d’elle-même, vous pouvez l’oublier après une semaine. Pour éviter que cela ne se reproduise, évitez le rasage à sec, appliquez de préférence une crème émolliente ou inscrivez-vous à des séances d’épilation au laser.

Une fois que le nom du champignon ou de la bactérie qui cause les boutons et les démangeaisons est connu, le gynécologue prescrira habituellement l’application d’une crème topique ou l’introduction d’ovules dans le vagin. Lorsque l’infection est grave, des antibiotiques seront nécessaires. Pour éviter que cette pathologie ne se reproduise, il est recommandé que le couple reçoive également un traitement. Pour plus d’informations, voir l’article Champignons vaginaux : causes et traitements.

Comme mentionné ci-dessus, il n’y a pas de remède contre l’herpès génital, c’est une pathologie qui peut être contrôlée. Le traitement de l’herpès génital consiste en médicaments pour soulager la douleur, les brûlures, les picotements et les démangeaisons lors d’une poussée d’herpès génital. Si vous avez des poussées constantes, vous devrez peut-être prendre ces médicaments tous les jours.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses alternatives pour traiter les condylomes causés par l’infection par le VPH. Parmi les méthodes les plus efficaces, mentionnons les médicaments appliqués sur la peau, la congélation des verrues pour l’ablation (cryochirurgie), la brûlure des verrues (électrocautérisation), l’application au laser sur les verrues (cautérisation) et la chirurgie. L’élimination des lésions cutanées ne garantit pas l’élimination du virus. Si vous avez ou avez eu des verrues génitales, tous les partenaires sexuels devraient être examinés par un médecin, car ils sont à risque d’infection si vous avez des rapports sexuels sans préservatif.

L’hygiène est importante

Lorsque les boutons du vagin sont le résultat d’un pore infecté, d’un champignon ou d’une bactérie, l’hygiène est un aspect très important pour prévenir leur apparition. Idéalement, votre vagin devrait être gardé propre en utilisant un gel intime avec un pH neutre et sans odeur, car c’est la seule façon de s’assurer que la flore bactérienne du vagin n’est pas altérée par l’utilisation de produits chimiques qui stimulent la croissance des germes.

Il est également conseillé d’éviter d’utiliser des douches, car elles éliminent à la fois les mauvaises et les bonnes bactéries de la zone intime, laissant le vagin complètement exposé à tous les micro-organismes. Les déodorants intimes, d’autre part, contiennent des produits chimiques et des parfums qui stimulent la croissance des bactéries dans le vagin, provoquent une irritation et sont une cause majeure d’infection vaginale.

Pour éviter l’infection des pores du rasage, raser la zone du maillot avec de la crème à raser, qui hydrate la peau et prévient les poils incarnés. Il est également conseillé de préférer l’épilation à la cire, car elle élimine plus de poils de la racine. Sans aucun doute, la meilleure façon d’oublier ce problème est d’opter pour l’épilation au laser qui, bien qu’elle soit généralement un peu coûteuse et douloureuse, après trois séances, vous remarquerez des changements réels.

Bibliographie

  • UN PROBLÈME FRÉQUENT – urinaire (voir)
  • Maladies Et Infections Sexuellement Transmissibles (voir)
  • Item 343 : Ulcérations ou érosion des muqueuses génitales (voir)
  • JANVIER 2018 UE 2.5 INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (voir)
  • Infections Sexuellement Transmissibles = IST Maladies (voir)
  • Les maladies sexuellement transmissibles ou MST les (voir)
  • PATHOLOGIE BACTERIENNE ET MYCOSES (voir)
  • Le Livre des ections Inf Sexuellement – Inpes (voir)

A propos de l'auteur

Elsa

J'entame ma deuxième année d'internat avec enthousiasme. La médecine, ma vocation depuis toujours.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.