Un frottis vaginal, aussi appelé frottis vaginal, est un examen médical effectué par un gynécologue qui est essentiel pour toutes les femmes. Elle permet de connaître l’état du système reproducteur et ne pose aucun risque. Il s’agit d’une étude ambulatoire dans laquelle un échantillon des cellules présentes autour et à l’intérieur du col de l’utérus est prélevé pour analyse finale dans un laboratoire. De cette façon, nous essayons de trouver des cellules anormales ou des changements présents dans le col de l’utérus et d’être ainsi en mesure de détecter des altérations, telles que le cancer du col de l’utérus ou des lésions précancéreuses de façon précoce.

Afin de ne pas altérer les résultats de l’examen médical, il est important d’avoir certaines considérations et parmi les doutes les plus fréquents des femmes, le fait de l’intimité ressort. C’est pourquoi si vous êtes du genre à vous demander : pouvez-vous avoir des rapports sexuels avant une cytologie, nous vous conseillons de continuer à lire l’article suivant.

Quand dois-je subir un test Pap ?

Le test de Papanicolaou est un test médical que toutes les femmes devraient subir. Son but est l’analyse des cellules du col de l’utérus, qui est la partie la plus étroite de l’utérus car elle se trouve à la fin du vagin. Ce que cette étude tente de trouver, ce sont des anomalies existantes possibles, soit dans les cellules, soit dans les parois du col de l’utérus, qui mèneraient à un diagnostic précoce de cancer du col de l’utérus, ce qui mènerait à de meilleurs résultats thérapeutiques. Ce test permet également de diagnostiquer le VPH, le papillomavirus humain qui est la principale cause du cancer du col utérin.

Effectuer cet examen aux moments indiqués est essentiel pour maintenir la bonne santé de l’appareil reproducteur féminin, car les types de cancer qui peuvent être détectés sont les plus courants chez les femmes.

C’est pourquoi il est important de savoir qui devrait être testé et à quelle fréquence. Si elle doit être demandée par toutes les femmes qui ont une vie sexuelle active, elle doit également l’être par les femmes de plus de 21 ans, même si elles n’ont pas de relations intimes, au moins une fois par an.

Malgré cela, il est conseillé de consulter un gynécologue sur la fréquence à laquelle la cytologie doit être soumis, car il peut varier en fonction de chaque cas particulier, par exemple, l’état de santé général d’une femme, mais il ya d’autres facteurs qui peuvent être importants et faire subir à la femme à subir cet examen plus fréquemment, parmi ceux-ci se distingue :

  • Avoir souffert de maladies telles que les verrues génitales ou l’herpès.
  • Avoir un système immunitaire affaibli.
  • Être sous traitement agressif ou utiliser des stéroïdes.
  • Votre mère a ingéré du diéthylstilbestrol pendant la grossesse, qui est la forme synthétique de l’œstrogène.

Lorsque les valeurs normales de Pap ont été trouvées pendant 10 ans, une femme peut cesser de subir ce test, bien qu’il soit recommandé que ce soit après l’âge de 65 ans. Il y a aussi certains cas où ce test n’est pas nécessaire, par exemple, les femmes qui ont subi une hystérectomie, c’est-à-dire une ablation de l’utérus ou d’une partie de l’utérus ; cependant, il est essentiel de consulter un gynécologue.

Puis-je avoir des relations sexuelles avant un frottis vaginal ?

Les femmes qui vont subir ce test ont de nombreux doutes, car il est nécessaire de prendre des précautions différentes pour ne pas altérer les résultats de l’examen médical. L’une des questions les plus fréquentes est la possibilité d’avoir des relations sexuelles avant un test de Papanicolaou.

Pour obtenir les résultats les plus précieux possibles, les spécialistes peuvent recommander de ne pas avoir de rapports sexuels pendant 48 heures avant le test de Papanicolaou. En effet, la pénétration et le contact avec le sperme modifient les parois vaginales, s’enflamment et s’irritent parfois, ce qui peut causer plus d’inconfort pendant le test de Papanicolaou chez une femme. De plus, si le sperme pénètre à l’intérieur de la femme, il a une chance d’adhérer au vagin pendant 72 heures jusqu’à ce qu’il soit complètement enlevé, ce qui pourrait changer les résultats du test Pap.

Malgré ce qui précède, il est essentiel de consulter un gynécologue de confiance. De cette façon, il pourra vous donner diverses instructions à suivre rigoureusement et obtenir les résultats les plus précis possibles.

Recommandations avant un test de Papanicolaou

Il y a d’autres facteurs à considérer afin de ne pas altérer les résultats et, en même temps, de se sentir aussi à l’aise que possible pendant l’examen médical. Pour cela, il est recommandé :

  • Éviter de faire de la douche pendant 24 heures avant le test de Papanicolaou.
  • Ne pas utiliser de déodorants, crèmes ou lubrifiants au moins pendant la journée précédant l’examen gynécologique.
  • Si vous avez vos règles, vous devez en informer le spécialiste, car l’étude ne pourra pas être réalisée. Il est important de le faire trois jours après la fin du saignement.
  • Informez votre médecin si vous êtes allergique au latex afin qu’il ou elle puisse utiliser des gants faits d’un autre matériau pendant le test Pap.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.