Si vous avez une infection des voies urinaires et que vos règles sont en retard, vous vous demandez probablement si une infection des voies urinaires peut retarder les règles et pourquoi cela se produit. Comme nous l’expliquerons tout au long de cet article, une cystite ou une infection des voies urinaires ne doit pas être la raison de ce retard en soi, bien qu’il soit important de clarifier qu’il y a certains symptômes émotionnels qu’une infection de ce type peut causer chez les femmes qui pourraient faire que les menstruations prennent quelques jours de plus pour arriver. Si vous voulez connaître la réponse exacte à la question « une infection des voies urinaires peut-elle retarder vos règles ? et savoir quelles autres causes peuvent être à l’origine de l’absence de règles, lisez cet article où nous l’expliquons en détail.

Mes règles peuvent-elles être retardées en raison d’une infection urinaire ?

Une infection des voies urinaires est causée par l’entrée de bactéries dans l’urètre, qui atteint ensuite la vessie, où l’infection se développe la plupart du temps, bien qu’elle puisse aussi se propager aux reins. Comme le disent les spécialistes, en principe, une infection des voies urinaires ne doit pas retarder les règles ou causer des troubles menstruels importants. Toutefois, il convient de noter que la menstruation est un processus très complexe qui peut être influencé par de nombreux facteurs, tant physiques que psychologiques.

Avoir une infection des voies urinaires peut causer des symptômes tels que des mictions fréquentes et urgentes, des brûlures, des douleurs et des picotements lors des mictions, des urines de couleur anormale et même du sang dans certains cas, une pression dans le bas-ventre ou le bas du dos, de la fièvre, des frissons, des nausées et des malaises pendant les rapports sexuels. En plus de tout cela, elle peut aussi rendre la femme atteinte plus irritable, plus angoissée et stressée que d’habitude, surtout si la cystite ou l’infection urinaire est plus grave ou dure plus longtemps. Et ce sont ces symptômes émotionnels qui pourraient affecter le cours naturel du cycle menstruel et retarder les règles.

Le stress et l’anxiété peuvent causer des changements significatifs dans le cours naturel du cycle menstruel, car ils provoquent également des changements hormonaux dans le corps. Lorsqu’une femme est soumise à beaucoup de stress, a accumulé des tensions, ou est excessivement inquiète et angoissée par quelque chose, il est possible que ses règles deviennent irrégulières avec des cycles trop courts ou trop longs. Dans d’autres cas, la période peut être retardée de quelques jours ou même complètement arrêtée, une pathologie appelée aménorrhée secondaire. Il se produit lorsqu’une femme qui a régulièrement ses règles cesse d’avoir ses règles pendant au moins 3 cycles menstruels consécutifs ou plus.

D’autre part, il a également été noté que le stress et l’anxiété peuvent rendre les symptômes d’une femme au cours du SPM plus graves et aggraver.

Pourquoi la règle est retardée

Maintenant que nous connaissons la relation entre la cystite et les menstruations retardées, examinons les facteurs et les pathologies qui peuvent retarder les menstruations :

  • Stress, anxiété et tension excessive.
  • La prise de certains médicaments, comme les antidépresseurs ou les psychotropes.
  • Fuseaux horaires très différents.
  • Changements soudains et importants dans le poids.
  • Carences nutritionnelles significatives dans l’alimentation quotidienne.
  • Altérations hormonales.
  • Prendre des contraceptifs hormonaux.
  • Présence de kystes sur les ovaires.
  • Infections vaginales ou maladies sexuellement transmissibles (MST).
  • Début de la ménopause.
  • Exercices physiques excessifs ou programmes d’entraînement lourd.
Dans le cas où vous avez plus de 7 jours de retard et que vous avez exclu la possibilité d’être enceinte, il est essentiel d’aller chez le gynécologue pour subir les tests appropriés et savoir s’il y a un trouble ou une pathologie derrière ce retard menstruel.

Comment guérir une infection des voies urinaires

Si vous avez une infection des voies urinaires, il est très important de consulter votre médecin ; l’infection doit être traitée avec des antibiotiques lorsqu’elle est causée par une bactérie, ou avec des médicaments antiviraux lorsqu’elle est causée par une infection virale. L’admission à l’hôpital n’est généralement requise que lorsque le patient a une infection très grave, une infection rénale grave, des calculs rénaux, un cancer, le diabète ou une grossesse et qu’il a de la fièvre ou d’autres symptômes.

En plus du traitement médical de l’infection des voies urinaires, il est essentiel que le patient suive les recommandations suivantes pour s’assurer que l’affection disparaît le plus rapidement possible et que les symptômes ne s’aggravent pas :

  • Buvez beaucoup d’eau et de liquides sains tout au long de la journée pour aider à nettoyer les voies urinaires et éliminer les bactéries.
  • Évitez de fumer, de boire de l’alcool ou des boissons contenant de la caféine.
  • Ne tenez pas votre pipi.
  • Uriner tout de suite après les rapports sexuels pour empêcher l’entrée de nouvelles bactéries.
  • Maintenir une bonne hygiène intime en tout temps.
  • Ne laissez pas la zone vaginale devenir humide.
  • Lorsque vous allez à la salle de bain, il est important de toujours nettoyer la zone intime de l’avant vers l’arrière et jamais l’inverse.
  • Ne restez pas dans des vêtements mouillés ou en sueur trop longtemps après le sport.
  • Augmentez votre consommation d’aliments riches en vitamine C qui aident à prévenir la croissance des bactéries responsables de l’infection.

Bibliographie

  • APPORT DE L’IMAGERIE DANS LES INFECTIONS URINAIRES HAUTES (voir)
  • infections Urinaires Associées Aux Soins – infectiologie (voir)
  • À Traitement des infections urinaires en vente libre (voir)
  • INFECTIONS RÉNALES AIGUES ET CHRONIQUES- CE QUE LE (voir)
  • Rétention aigue d’urines ou R.A.U Hématurie Infections (voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.