La durée du retard des menstruations dû aux nerfs ou au stress peut varier considérablement d’une femme à l’autre, c’est pourquoi une attention particulière doit être accordée à chaque cas spécifique, car le retard peut aller de quelques jours à plusieurs mois consécutifs, dans ce dernier cas, on parle d’aménorrhée secondaire. La vérité est que les troubles du système nerveux provoquent diverses altérations de notre organisme et, à de nombreuses reprises, le cycle menstruel est également compromis en raison des changements hormonaux provoqués par des niveaux élevés de stress. Si vous êtes inquiète, anxieuse ou nerveuse et que cette situation vous fait manquer vos règles, continuez à lire cet article pour découvrir la réponse à la question de savoir combien de jours vos règles peuvent être retardées à cause des nerfs. Nous vous expliquons comment le stress affecte les menstruations et vous proposons une série de mesures vous permettant de vous détendre et de retrouver un état de calme et de tranquillité.

Combien de temps les nerfs et le stress peuvent-ils retarder vos règles ?

Les nerfs et le stress sont l’une des causes les plus courantes du retard des règles chez de nombreuses femmes. Ces pathologies influencent directement nos hormones en provoquant des changements hormonaux importants, qui peuvent finir par provoquer des altérations du cycle menstruel, même chez les femmes qui ont des cycles réguliers, ce qui rend leurs menstruations irrégulières.

Voyons de plus près comment le stress affecte les menstruations et combien de jours vos règles peuvent être retardées à cause des nerfs :

  • Notre cerveau et plus particulièrement l’hypothalamus libère par intermittence une hormone appelée GnRH, qui permet en même temps la libération d’autres hormones (FSH et LH) responsables du développement des follicules dans les ovaires chaque mois. C’est ce qui permet au processus d’ovulation de se dérouler correctement sur une base mensuelle. En revanche, si la femme est très stressée ou si elle vit une situation qui la rend nerveuse, la libération de l’hormone GnRH est continue et non intermittente, ce qui entraîne l’inhibition des hormones FSH et LH et, par conséquent, des altérations du cycle menstruel normal, pouvant conduire à un retard des règles ou même à leur absence pendant une période prolongée.
  • Des niveaux élevés de nervosité et de stress peuvent non seulement provoquer un retard des règles ou des modifications du cycle menstruel, mais aussi entraîner des altérations importantes du système reproductif féminin, compromettant la fertilité féminine et entravant la capacité à concevoir. C’est pour cette raison que les femmes qui souffrent continuellement de stress ont plus de difficultés à tomber enceinte.

Pour répondre à la question de savoir combien de jours les menstruations peuvent être retardées à cause des nerfs et du stress, nous devons préciser que ce temps peut varier considérablement d’une femme à l’autre, et nous observons des cas où les menstruations ne sont retardées que de quelques jours et d’autres où, au contraire, il y a ce que l’on appelle une aménorrhée secondaire, c’est-à-dire l’absence de menstruations pendant au moins 3 cycles menstruels consécutifs ou plus chez une femme qui avait auparavant des menstruations régulières. Dans ce dernier cas, il faut consulter d’urgence un gynécologue pour des examens et un traitement médical si nécessaire.

Comment savoir que les nerfs et le stress sont la cause d’un retard de règles.

Outre les facteurs externes qui peuvent être à l’origine d’un stress élevé et entraîner un retard des règles en conséquence, le fait même d’être confronté à un retard de règles et de penser à la possibilité d’une grossesse peut faire monter la nervosité et aggraver la situation, repoussant encore plus l’arrivée des règles.

Voici quelques-uns des symptômes courants du stress et de la nervosité, afin que vous puissiez déterminer si ces facteurs peuvent être à l’origine du retard de vos règles. Cependant, il faut toujours garder à l’esprit que chaque femme peut réagir différemment à un état nerveux, et que tous les symptômes ci-dessous ne doivent pas nécessairement être présents :

  • Dépression ou anxiété.
  • Irritabilité.
  • Sautes d’humeur.

  • Difficulté à se concentrer.
  • Difficulté à s’endormir.
  • Des pensées répétitives.

    Pleurer.

    Serrer la mâchoire.

    Tension et raideur musculaires.

    Transpiration excessive.

    Mains froides.

    Fatigue et lassitude.

  • Indigestion.
  • Constipation ou diarrhée.

    Respiration rapide.

    Problèmes sexuels.

    Perte ou prise de poids.

  • Maux de tête.
  • Éruptions cutanées.

    Comment gérer les nerfs et le stress

    Maintenant que vous savez à quel point vos règles peuvent être retardées par les nerfs et comment le stress peut affecter votre cycle menstruel, voyons quelles mesures vous pouvez prendre dans votre vie quotidienne pour essayer de vous débarrasser des tensions refoulées et surmonter cet état de nervosité :

    • Tout d’abord, essayez d’éviter les habitudes malsaines qui peuvent empêcher votre corps de se détendre, comme le tabac, l’alcool ou les drogues, la suralimentation ou le manque de sommeil.
    • Acceptez qu’il y a certaines choses que vous ne pouvez pas changer et évitez les situations quotidiennes qui génèrent beaucoup de stress.
    • Pour pouvoir mener à bien toutes vos tâches quotidiennes et ne pas accumuler de stress inutile, une bonne astuce consiste à organiser votre temps et à établir des priorités pour savoir ce qui est le plus urgent et ce que vous pouvez reporter sans problème. Cela vous évitera de vous laisser déborder ou d’accumuler des tâches qui génèrent un état de nervosité et d’anxiété.
    • Essayez de faire des activités que vous aimez dans votre vie quotidienne, prenez du temps pour vous et faites ce que vous aimez vraiment. Il peut s’agir de choses simples comme lire, faire une promenade, danser, écouter de la musique, dîner avec un ami, etc.
    • Faites de l’exercice quotidiennement pour combattre le stress. La libération d’endorphines qui a lieu dans le corps lorsque nous faisons du sport a de grands effets relaxants sur le corps.
    • Trouvez de nouveaux moyens de vous détendre, que ce soit en pratiquant des techniques de relaxation, en vous adonnant à des disciplines telles que le yoga, les pilates, la méditation ou en vous faisant faire un massage professionnel relaxant, etc.
    • Essayez de vous reposer chaque jour en dormant au moins 7 à 8 heures par jour.
    • Adoptez une alimentation saine et équilibrée, en consommant les aliments sains qui donnent à votre corps l’énergie dont il a besoin pour rester actif tout au long de la journée.
    • Réduisez votre consommation de caféine et de stimulants.
    • Buvez une tisane relaxante pour vous aider à calmer vos nerfs et à vous apaiser. Vous pouvez voir quelques bonnes options dans l’article Tisanes relaxantes pour une bonne nuit de sommeil.

    Autres causes de retard de règles sans être enceinte

    Cependant, vous devez toujours garder à l’esprit qu’en plus des nerfs et du stress, il existe de nombreux autres facteurs qui peuvent retarder vos règles sans être enceinte, notamment ceux énumérés ci-dessous :

    • Changements majeurs et brusques de poids.
    • La consommation de certains médicaments, tels que les antidépresseurs, les psychotropes, les antihypertenseurs, la chimiothérapie, etc.
    • Carences nutritionnelles.
    • Fuseaux horaires différents.
    • Changements hormonaux.

      Utilisation de contraceptifs.

    • Début de la ménopause.
    • L’exercice physique excessif.

      Les kystes ovariens.

      Infections vaginales.

      Les maladies sexuellement transmissibles.

    • L’obésité.
    • Problèmes de thyroïde.

      Il est très important, si vous avez écarté la possibilité d’être enceinte et que vos règles ne viennent pas, de prendre rendez-vous avec votre gynécologue afin de savoir exactement à quoi est dû ce retard et si vous devez suivre un traitement médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.