Le corps a de nombreuses structures dont nous ignorons souvent l’existence, c’est pourquoi nous n’y prêtons attention que lorsqu’un problème apparaît en eux. Les glandes surrénales en sont un exemple très clair. Ces glandes sont situées au sommet de chaque rein et sont responsables de la production de diverses hormones essentielles à la vie, comme le cortisol ou les hormones sexuelles, tout en répondant au stress quotidien et aux autres fonctions qu’elles fournissent.

Il y a plusieurs troubles qui peuvent les affecter et les tumeurs surrénaliennes sont l’une d’entre elles, il est donc essentiel d’avoir des examens médicaux fréquents. Si vous voulez en savoir plus sur cette altération, nous vous proposons dans l’article suivant une mine d’informations sur le cancer des glandes surrénales : symptômes, diagnostic et pronostic.

Symptômes du cancer des glandes surrénales

Les symptômes qui apparaissent chez les personnes qui souffrent d’une tumeur maligne surrénalienne dépendent de la zone affectée. Dans le cas où il est situé dans le cortex surrénalien, la symptomatologie la plus caractéristique est l’apparition du syndrome de Cushing, lié à une augmentation de la sécrétion de cortisol, de sorte qu’il peut exister :

  • Une augmentation du poids du patient.
  • Tension artérielle élevée.
  • Diminution de la masse musculaire.
  • Vergetures dans la région abdominale.

Il est également possible que l’hyperaldostéronisme primaire soit causé par une sécrétion accrue de l’hormone aldostérone, dont l’accumulation dans le corps provoque une excrétion urinaire accrue et une forte envie de boire de l’eau fréquemment, bien qu’elle puisse aussi causer des changements musculaires tels que des crampes. En outre, il pourrait y avoir un excès d’androgènes, ce qui pourrait conduire à une croissance excessive des cheveux, ce qui, dans le cas des femmes, peut conduire à une certaine masculinisation.

Dans la situation où la tumeur maligne affecte la moelle surrénale, les symptômes les plus courants sont :

  • Migraines.
  • Hypertension.
  • Palpitations.
  • transpiration excessive
Comme ces signes peuvent faire référence à d’autres troubles, il est important de consulter un médecin pour un examen et de voir s’il s’agit d’une malignité des glandes surrénales pour commencer le traitement immédiatement.

Tumeur maligne des glandes surrénales : diagnostic

Bien que certains des signes les plus fréquents d’un cancer de la glande surrénale soient présents, il est important d’effectuer un test sanguin prescrit par le médecin avec un dosage des différentes hormones, afin qu’il devienne évident qu’il y a un excès de sécrétion de ces hormones.

En même temps, le spécialiste peut recommander que le patient subisse une tomodensitométrie ou une IRM de l’abdomen, bien que cette dernière soit habituellement moins fréquente, afin de visualiser la tumeur surrénalienne. D’autre part, un scanner peut également être effectué et, si une tumeur maligne est suspectée, le médecin peut choisir d’effectuer un certain type d’étude pour trouver des cellules cancéreuses qui peuvent migrer vers divers organes, comme le prélèvement d’un échantillon de tissu, et si le résultat est métastase, le cancer est confirmé.

Pronostic de la malignité des glandes surrénales.

Comme pour la plupart des cancers, le pronostic ou la probabilité de guérison dépendra de plusieurs facteurs, par exemple :

  • L’état de santé général et l’âge du patient.
  • Le stade auquel la tumeur surrénalienne se trouve, c’est-à-dire sa taille et si elle n’est située qu’à un seul endroit ou si elle s’est propagée à d’autres régions, les poumons, le foie et le péritoine étant plus courants.
  • Si la tumeur peut être complètement enlevée en chirurgie.
  • Le degré de complexité de l’affaire.

Par conséquent, si le cancer des glandes surrénales est diagnostiqué tôt, la probabilité que le patient soit guéri est très élevée ; cependant, le risque demeure élevé et la santé peut être affectée par les effets secondaires du traitement ou par l’agressivité de la tumeur maligne. Pour cette raison, il est essentiel d’effectuer des examens médicaux réguliers et de suivre correctement les instructions du spécialiste, atteignant un taux de survie de plus de 5 ans après le diagnostic dans 38% à 46% des cas.

Traitement du cancer des glandes surrénales

Le traitement du cancer des glandes surrénales est le même que pour la plupart des tumeurs malignes, selon le degré de présence du cancer, les résultats des tests et l’état de santé général du patient.

La meilleure option dans le traitement des néoplasmes malins reste la chirurgie pour essayer d’enlever toute la tumeur, les ganglions affectés par le cancer et les tissus environnants qui peuvent être affectés de la même manière. Il est également possible que la chimiothérapie et la radiothérapie puissent être pratiquées avec l’administration de médicaments anti-hormonaux, bien qu’elle soit rarement utilisée dans ce type de pathologie en raison des effets secondaires et du faible taux de survie dans les cas agressifs.

Bibliographie

  • Hypertension artérielle secondaire (130b) (voir)
  • Épaississements pleuraux : sémiologie et étiologie (voir)
  • Edition des Combinaison chiffrées Version Ecourtée (voir)
  • Prise en charge du cancer rénal métastatique – Urofrance (voir)
  • Les masses surrénaliennes – stacommunications (voir)
  • Les sites métastatiques atypiques des cancers de la prostate (voir)

A propos de l'auteur

Loic

Pour faire simple, la santé c'est mon métier ! L'orthographe (surtout sur un clavier d'ordinateur) un peu moins, n'hésitez pas à me tirer les oreilles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.