L‘œil est un organe dont la fonction est de percevoir et de capturer des images de l’environnement extérieur, pour les transmettre au cerveau, d’où elles sont interprétées. Afin de focaliser les images, différentes parties de l’œil travaillent ensemble pour former le système optique. Ces parties sont la cornée, la pupille, le cristallin, la rétine et enfin le nerf optique. Le bon fonctionnement de l’œil est essentiel pour une relation correcte des personnes avec leur environnement, de sorte que les maladies qui affectent les yeux doivent être prises en charge par les possibilités de produire une altération assez importante dans la vie d’une personne. Dans cet article, nous vous parlerons d’une de ces maladies ; nous vous expliquerons tout sur l’uvéite : symptômes, causes et traitements.

Qu’est-ce que l’uvéite ?

Uveitis signifie inflammation de l’uvea, qui est la couche intermédiaire de l’œil entre la rétine et la partie blanche de l’œil, appelée sclérotique. Il est formé par l’iris, les choroïdes et le corps ciliaire. L’uvéa contient un grand nombre de vaisseaux sanguins et fournit donc à l’œil une importante irritation sanguine, en particulier dans la rétine ; s’il y a un processus d’uvéite, il peut provoquer des altérations de la vision, puisque la rétine est la partie chargée de transformer les images en signaux nerveux.

Il existe différents types d’uvéite, selon la région où l’inflammation se produit :

  • Iritis : le type d’uvéite le plus courant, affectant le devant de l’œil. On l’appelle aussi uvéite antérieure en raison de la zone d’inflammation. La durée peut être d’environ huit semaines et peut être récurrente.
  • L’uvéite intermédiaire est une inflammation de la région centrale de l’œil. Ce type d’inflammation peut durer de quelques semaines à plus longtemps et durer des années, et peut s’améliorer ou s’aggraver graduellement.
  • Uvéite postérieure : Affection du secteur postérieur de l’œil. Il y a inflammation des structures qui composent l’arrière de l’œil. Son développement peut être lent et sa durée peut durer plusieurs années, s’aggravant progressivement. Il compromet partiellement les choroïdes.
  • Panuveitis : est également appelée diffuse, car elle affecte toutes les structures intraoculaires. Il s’agit du type d’uvéite le plus grave et il est largement associé à des maladies d’ordre général.

Uveitis : symptômes et signes

L’uvéite est une affection qui affecte un pourcentage minimum de la population mondiale. La même présente quelques symptômes caractéristiques de la lésion ce qui permet de pouvoir la diagnostiquer et en même temps d’établir des diagnostics différentiels avec d’autres lésions. Les symptômes les plus courants de l’uvéite sont les suivants :

  • Elle peut se développer soudainement.
  • Douleur.
  • Rougeur.
  • vision floue (qui peut être indolore)
  • Photo-sensibilité (sensibilité à la lumière).
  • Diminution de la vision.
  • Taches flottantes.
  • Hippopion (Il s’agit d’une zone de couleur blanchâtre qui assombrit la partie inférieure de l’iris).
  • Perte de vision (en cas d’uvéite postérieure).

Causes de l’uvéite

L’uvéite est considérée de cause inconnue, mais elle a été associée à d’autres troubles ou maladies, tels que des infections ou des syndromes, principalement oculaires. On croit aussi qu’il peut s’agir d’une maladie auto-immune, c’est-à-dire que le système immunitaire de la personne atteinte cause le problème en attaquant la partie affectée de l’œil. Certaines des causes possibles de l’uvéite comprennent :

  • Psoriasis.
  • Arthrite.
  • Sarcoïdose.
  • Colite ulcéreuse.
  • Spondylarthrite ankylosante.

Causes infectieuses :

  • SIDA.
  • Herpès zoster.
  • Rétinite (à la suite d’une infection par le cytomégalovirus).
  • Histoplasmose.
  • Toxoplasmose.
  • Tuberculose.
  • Syphilis.
L’exposition à des toxines ou des blessures dans la région peut également causer une uvéite.

Traitement de l’uvéite

L’uvéite est une affection qui peut avoir des répercussions dans l’œil de la personne atteinte, par exemple, la présence de cicatrices, c’est pourquoi si vous avez une uvéite ou si vous le soupçonnez, il est nécessaire de consulter un ophtalmologiste pour évaluer, diagnostiquer et indiquer le traitement et le protocole à suivre.

Le spécialiste peut prescrire des gouttes pour les yeux, en particulier celles qui contiennent des corticostéroïdes et des dilatateurs de pupille, afin de réduire les symptômes.

Si l’uvéite est causée par une infection, l’application d’antibiotiques par voie orale ou intraveineuse est recommandée, toujours sous la prescription d’un spécialiste. Le temps d’application peut varier de deux semaines à dix semaines selon la gravité et la maladie.

Dans certains cas, il peut être nécessaire d’appliquer des corticostéroïdes, qui sont de puissants anti-inflammatoires, directement dans l’œil au moyen de gouttes oculaires. C’est particulièrement vrai lorsque des taches flottantes apparaissent dans la vision, bien qu’elles dépendent de la gravité et des caractéristiques de chaque cas.

A propos de l'auteur

Pour faire simple, la santé c'est mon métier ! L'orthographe (surtout sur un clavier d'ordinateur) un peu moins, n'hésitez pas à me tirer les oreilles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.