Le gynécologue est le médecin responsable du diagnostic, de la prévention et du traitement de toutes les maladies liées au système reproducteur féminin : l’utérus, les ovaires, les trompes de Fallope et, bien sûr, le vagin. Les pathologies présentées dans ces organes sont la principale cause de mortalité féminine, comme c’est le cas du cancer du col de l’utérus. Cette maladie et d’autres peuvent être évitées ou diagnostiquées précocement en passant un examen gynécologique au moins une fois par an. Pour cette raison et bien d’autres encore, le rendez-vous avec le gynécologue ne devrait jamais, mais jamais, être laissé pour plus tard.

Les femmes qui viennent de se développer, qui sont sexuellement actives, qui ont des troubles menstruels, qui approchent de la ménopause ou qui sont d’âge moyen devraient consulter un gynécologue. De cette façon, ils s’assurent que tout va bien avec leurs organes reproducteurs et qu’aucun changement interne nécessitant un examen ou un traitement n’est survenu. Si vous n’êtes pas sûr de la fréquence à laquelle vous devriez consulter votre gynécologue, dans cet article, nous résolvons vos doutes.

La première fois

Lorsque l’adolescence est atteinte, le corps féminin subit un processus de changements, notamment hormonaux, qui indiquent que la première menstruation approche. Si vous venez de vous développer, sachez que l’arrivée de la première menstruation représente un signe imminent qu’il est temps de consulter le gynécologue pour la première fois afin de vérifier comment vont vos organes, vérifier que tout va bien et vous aider en cas de règles très douloureuses, de règles abondantes ou d’absence des règles pendant une période prolongée après les premières règles.

Généralement, la première visite chez le gynécologue est de vous explorer et d’apprendre à mieux vous connaître, il est donc préférable d’offrir à votre médecin toutes sortes d’informations que vous pensez pratique et de répondre à la vérité à toute question qu’il fait. Habituellement, à la première visite, on vous demandera si vous avez eu des rapports sexuels et, selon votre réponse, vous pourrez subir un test Pap, un écho abdominal ou prescrire des contraceptifs oraux. Les adolescentes devraient habituellement consulter leur gynécologue tous les deux ans si elles n’ont pas commencé à avoir des relations sexuelles, sinon elles devraient le faire une fois par an.

Si vous êtes une femme adulte et/ou sexuellement active

Les femmes qui ont des rapports sexuels devraient consulter un gynécologue plus souvent. Ce médecin est présent à toutes les étapes de la vie de la femme, mais lorsque celle-ci est sexuellement active, les visites devraient être plus fréquentes pour vérifier qu’il n’y a pas eu d’altération des organes génitaux et corroborer qu’aucune infection vaginale n’a été contractée qui devrait être traitée aux antibiotiques.

Il est également important de visiter le gynécologue fréquemment pour vérifier que les organes reproducteurs sont en bonne santé pour concevoir, si c’est le désir de la femme. Mais c’est aussi le gynécologue qui doit vous conseiller si vous avez des problèmes avec votre méthode contraceptive, si vous voulez la changer, si elle cause des effets secondaires ou si vous avez décidé d’arrêter de l’utiliser.

Consulter votre gynécologue régulièrement vous permettra également d’écarter la possibilité d’avoir été infecté par n’importe quelle souche de VPH, et vous aidera à diagnostiquer, traiter et même prévenir cette condition. Les changements dans les organes féminins peuvent être soudains, il est donc nécessaire pour une femme sexuellement active de consulter un gynécologue tous les six mois.

Quand vous décidez d’être mère

Si vous songez à trouver un bébé, la première chose à faire est de consulter un gynécologue spécialisé en obstétrique. Ce spécialiste sera en mesure de vous dire si tout votre système reproducteur est en pathologie optimale pour la gestation et de surveiller votre grossesse du premier jour de votre grossesse jusqu’au jour de l’accouchement, et il sera responsable de la mise au monde de votre bébé avec vous.

Si vous avez des problèmes à tomber enceinte, votre gynécologue de confiance peut vous référer à un gynécologue de fertilité, qui vous examinera de nouveau et vérifiera si des problèmes hormonaux ou biologiques vous empêchent de rester sur bande et vous offrira une gamme de solutions afin que vous puissiez tomber enceinte une fois pour toutes.

Si vous êtes enceinte et que vous vous demandez à quelle fréquence vous devriez consulter un gynécologue, il est probable que vous deviez le faire très souvent. Bien qu’il y ait des médecins qui ne considèrent pas que les consultations sont nécessaires pendant la grossesse, la plupart des femmes enceintes vont chez le gynécologue chaque mois pour vérifier que tout va bien en elle et que le bébé est en bonne santé. Lors de ces consultations, il est fréquent que le spécialiste fasse des échos pour écouter les battements du cœur, pour déterminer le sexe du fœtus, pour savoir combien il pèse et combien mesure le nouveau-né et pour observer qu’il se forme correctement ; vous n’irez jamais aussi souvent que lorsque vous êtes enceinte !

Quand on est d’âge mûr

Lorsqu’une femme a près de 50 ans, la ménopause approche. La ménopause est le point culminant de la vie fertile d’une femme, parce que le corps féminin arrête biologiquement la production des hormones œstrogène et progestérone, causant une série de symptômes qui affectent considérablement la qualité de vie d’une femme. À ce stade, il est extrêmement important de visiter le gynécologue pour nous dire comment nous devons nous traiter et examiner si tout va bien avec notre organe reproducteur.

Pour une femme qui est à ce stade, le gynécologue peut être d’une grande aide pour surmonter les changements d’humeur et de température, ainsi que dans la gestion de sa santé.

Le gynécologue est également chargé d’examiner les seins et de vérifier qu’il n’y a aucune irrégularité avec eux. Dès l’âge de 30 ans, bien que dans certains pays ils insistent sur le contraire, il est nécessaire pour les femmes de commencer une mammographie annuelle pour vérifier qu’il n’y a pas de malformation cellulaire dans les seins et pour prévenir le cancer du sein.

De nos jours, le diagnostic de cette pathologie est de plus en plus posé chez les jeunes femmes et il est important de tenir compte du fait que le cancer du sein est réversible et peut être guéri, à pathologie d’avoir un diagnostic prématuré. Par conséquent, faire votre auto-examen des seins tous les mois après vos règles et une fois par an, faire une échographie et une mammographie annuelles des seins vous aidera à prévenir cette condition. Si votre gynécologue pense le contraire, il est temps d’en chercher un nouveau et à jour.

Symptômes d’alarme indiquant que vous devriez consulter un gynécologue dès maintenant !

  • Une bosse dans la poitrine ou une bosse sous les aisselles.
  • Des verrues sur les parties génitales.
  • démangeaisons ou brûlures dans le vagin
  • douleur profonde pendant les rapports sexuels
  • Règles irrégulières.
  • Absence de la période.
  • Règles très douloureuses et abondantes.
  • écoulement anormal et nauséabond
  • Saignements irréguliers.
  • Maladies hormonales.

Bibliographie

  • Je prépare l’arrivée de mon enfant – ameli (voir)
  • MON CARNET DE GROSSESSE dition 2018 – one (voir)
  • Lathyroïdependantlagrossesse – stacommunications (voir)
  • Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale (voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.