La pneumonie est une maladie très courante, en fait, c’est l’infection qui cause le plus d’hospitalisations année après année. Bien qu’il soit habituellement causé par des bactéries, les virus comme la varicelle ou le virus de la grippe peuvent parfaitement causer cette maladie.

On parle de pneumonie lorsque le tissu pulmonaire est enflammé par un agent infectieux. Contrairement à la bronchite, qui affecte les bronches, la pneumonie est l’inflammation des alvéoles, où l’oxygène et le dioxyde de carbone sont échangés avec la circulation sanguine.

Nous avons dit que c’est très courant, ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas dangereux. Les complications de la pneumonie peuvent être non seulement graves, mais aussi mortelles. Cette maladie cause le plus grand nombre de décès d’enfants, causant de nombreux décès chaque année. Ci-dessous, à Detective-Sante.com, nous vous expliquons les complications de la pneumonie.

Symptômes de némonie

Les pneumonies sont caractérisées par un certain nombre de symptômes communs :

  • Toux
  • Fièvre
  • Toux et toux et toux, toux et toux.
  • Douleur thoracique qui s’aggrave avec la respiration.

Au fur et à mesure que la situation se complique, les symptômes peuvent s’aggraver :

  • Difficultés respiratoires
  • Transpiration excessive, augmentation de la fréquence cardiaque et de la respiration.
  • Changement dans les bruits de respiration

Complications possibles de la pneumonie

Une pneumonie mal traitée peut entraîner de graves complications qui peuvent mettre votre santé en danger. Voici ce que les complications possibles d’une pneumonie peuvent être :

L’un des grands problèmes que la pneumonie peut entraîner est la récidive, c’est-à-dire le fait de retomber dans la même infection dans un laps de temps très court. Lorsque ces récidives surviennent, il est nécessaire d’évaluer à fond l’état du patient pour voir s’il a des déficiences immunitaires, si l’anatomie du poumon a été modifiée ou s’il y a une maladie sous-jacente qui en est la cause.

Lorsque les alvéoles sont touchées pendant plus d’un mois sans que la maladie disparaisse ou que les symptômes s’améliorent, on parle de pneumonie chronique. Plus la maladie dure longtemps, plus il sera difficile à éradiquer, et à ce stade, il peut devenir très difficile de guérir complètement le poumon. Dans ces cas, il est fortement recommandé d’effectuer une tomodensitométrie ou une bronchoscopie pour éliminer le cancer du poumon.

Les complications de la pneumonie comprennent la formation de cavités dans les tissus pulmonaires qui finissent par détruire le poumon. Avec le temps, ces cavités peuvent causer des abcès pulmonaires, des lésions de plus de 2 centimètres avec du pus et des tissus enflammés.
Il s’agit d’une autre complication de la pneumonie qui peut être fatale, un effet global sur l’ensemble du corps, entraînant une forte baisse de la pression artérielle, la tachycardie et l’implication de différents organes du corps.

On parle d’épanchement pleural lorsque le liquide s’accumule autour du poumon à la suite d’une inflammation causée par une pneumonie. L’épanchement pleural, s’il n’est pas correctement traité, peut également entraîner de graves complications, car il peut devenir surinfecté et accumuler du pus, ce qui nécessite un drainage pour rétablir la situation normale.

Facteurs de risque de complication

Plusieurs facteurs de risque peuvent causer une complication de la pneumonie. Nous vous expliquons ci-dessous certains de ces cas dans lesquels vous devez faire preuve d’une prudence particulière :

  • Les personnes de plus de 65 ans constituent un groupe à risque de complications de la pneumonie.
  • Les personnes qui souffrent de maladies sous-jacentes et affaiblissent leur état général. Il s’agit notamment des maladies pulmonaires chroniques, de l’insuffisance cardiaque, du diabète de type 2, de l’alcoolisme et de la malnutrition.
  • Un autre risque de complication est lorsqu’il y a des situations médicales extraordinaires comme l’absence de réponse au traitement, des germes inhabituels ou une infection généralisée.
  • Si les analyses sanguines du patient révèlent des anomalies des globules blancs, un faible taux d’oxygène ou une anémie.
  • Outre les facteurs purement médicaux, il existe des facteurs sociaux qui peuvent également influencer le développement de complications de l’anémie. Les sans-abri, les patients psychiatriques ou les personnes atteintes de démence peuvent ne pas être cohérents ou même ne pas suivre le traitement, ce qui facilite la survenue de complications.

Bibliographie

  • Le dextrométhorphane et la toux sèche – Profession Santé (voir)
  • Durée raccourcie de traitement antibiotique dans les (voir)
  • Neutropénies fébriles – SPILF (voir)
  • APPORT DE L’IMAGERIE DANS LA DREPANOCYTOSE (voir)
  • COURTE REVUE Les manifestations respiratoires des maladies (voir)
  • MALADIES VIRALES DES EQUIDES – Veterinary medicine (voir)
  • les Maladies Parasitaires Du Porc – Veterinary Medicine (voir)
  • les Effets Indesirables Des Medicaments – Who.int (voir)
  • les Corps étrangers Ingérés – Association Française De (voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.