La pneumonie est une maladie respiratoire dans laquelle le tissu pulmonaire s’enflamme en raison de la présence d’un agent infectieux. Les poumons sont constitués de petits sacs appelés alvéoles, qui se remplissent de liquide et de pus en cas de pneumonie, ce qui entraîne des difficultés respiratoires et une absorption limitée d’oxygène. Il convient de noter que dans les pays développés, c’est la sixième cause de décès et que de nombreux cas sont observés chez les jeunes et les personnes âgées de plus de 70 ans. Un traitement antibiotique précoce est nécessaire pour guérir l’infection et rétablir le bien-être du patient. Pour en savoir plus, à Detective-Sante.com nous montrons en détail quels sont les symptômes, les causes et le traitement de la pneumonie.

Symptômes de la pneumonie

Les symptômes présentés par les patients atteints de pneumonie sont en grande partie respiratoires et apparaissent comme une conséquence de l’infection existante. Ainsi, nous pouvons faire remarquer que leurs symptômes communs sont les suivants :

  • Toux Dans certains cas, la toux peut être accompagnée de mucus jaunâtre ou verdâtre, voire de sang.
  • Douleur thoracique, qui peut s’intensifier avec les mouvements qui se produisent dans la respiration.
  • difficulté à respirer normalement
  • Fièvre, qui peut être légère ou élevée.
  • frissons et tremblements
De plus, la pneumonie peut aussi causer une transpiration excessive, des maux de tête, de la fatigue, un manque d’appétit et un malaise général.

Il est important de noter que les symptômes de la pneumonie peuvent se manifester de différentes manières, et sur cette base deux tableaux cliniques distincts ont été établis :

Schéma clinique typique : apparition soudaine de symptômes en moins de 48 heures d’évolution, tels que toux avec expectoration purulente, douleur thoracique et fièvre avec frissons.

Tableau clinique atypique : symptômes plus graduels tels que toux sèche, douleurs articulaires et musculaires, maux de tête, douleurs thoraciques moins sévères et parfois problèmes digestifs tels que nausées, vomissements et diarrhées.

Compte tenu de ces symptômes, il est essentiel de se rendre d’urgence chez le médecin pour passer les examens appropriés, comme une radiographie pulmonaire, et de recevoir le traitement approprié dans chaque cas.

Causes de la pneumonie

La pneumonie survient lorsqu’un germe infectieux entre en contact avec les tissus pulmonaires et les affecte ; les germes peuvent atteindre les poumons par diverses voies, soit par aspiration du nez ou du pharynx, par inhalation ou par le sang. Les germes infectieux qui causent habituellement cette maladie respiratoire sont :

  • La bactérie la plus commune est Streptococcus pneumoniae, le pneumocoque.
  • D’autres bactéries qui peuvent la provoquer sont l’hémophilus influenzae, la légionellose et les mycoplasmes.
  • Les virus les plus courants qui peuvent causer une pneumonie comprennent la grippe et la varicelle.
  • Le champignon Pneumocystis jiroveci peut causer une infection pulmonaire chez les patients dont le système immunitaire est affaibli par des maladies comme le cancer ou le VIH. Rarement, elle affecte la santé des personnes en bonne santé.

Facteurs de risque de pneumonie

Outre les causes, il existe certains facteurs de risque qui augmentent les risques de développer une pneumonie et d’entraîner une infection pulmonaire. Il peut s’agir de ce qui suit :

  • Avoir une maladie pulmonaire chronique, comme la MPOC ou la fibrose kystique.
  • Fumer.
  • Système immunitaire affaibli (patients atteints de cancer, VIH/SIDA, malnutrition, transplantation d’organes, etc.
  • Avoir d’autres maladies graves comme les maladies cardiaques, le diabète ou la cirrhose du foie.
  • Démence, lésion cérébrale, accident vasculaire cérébral, paralysie cérébrale, etc.
  • Ayant récemment subi une intervention chirurgicale.
  • Âge : les enfants et les personnes de plus de 50 ans sont plus susceptibles de contracter une pneumonie que les autres patients.

Traitement de la pneumonie

Le traitement de la pneumonie varie selon la gravité des symptômes et la santé du patient. Il ne peut être nécessaire qu’un traitement ambulatoire ou, au contraire, nécessiter une hospitalisation s’il existe des facteurs graves. Cette dernière peut survenir dans les cas où il existe un autre problème de santé grave, si les symptômes se manifestent de façon grave, si l’âge de 65 ans est dépassé ou si la pneumonie ne s’améliore pas après avoir pris des antibiotiques à la maison.

Fondamentalement, la pneumonie est traitée avec des antibiotiques, qui détruisent les germes qui ont causé l’infection pulmonaire. Commencer un traitement antibiotique tôt est la clé pour éviter d’éventuelles complications et un séjour à l’hôpital. Une fois les médicaments prescrits, le patient doit suivre attentivement les instructions posologiques fournies par le médecin et respecter la durée du traitement en tout temps, sinon l’infection pourrait ne pas être complètement guérie. Lorsque l’infection résulte, par exemple, d’une grippe grave, le médecin peut prescrire un antiviral.

Dans les cas bénins de la maladie, les antibiotiques sont administrés par voie orale, mais si la situation justifie une hospitalisation, le patient peut les recevoir par voie intraveineuse, en plus d’autres médicaments, de traitements respiratoires et d’oxygénothérapie.

En plus du traitement pharmacologique, afin de permettre au patient de se sentir mieux et de favoriser sa guérison, des recommandations telles que celles qui suivent doivent être prises en compte :

  • Restez bien hydraté en buvant beaucoup d’eau et d’autres liquides sains comme des jus naturels ou des infusions.
  • Reposez-vous suffisamment pendant la journée et reposez-vous.
  • Évitez l’exercice physique et les activités sportives.
  • L’inhalation d’air chaud et humide peut aider à briser le mucus collant ; les vapeurs d’eau chaude sont donc une bonne option pour faciliter la respiration.
  • Placez un humidificateur dans la chambre du patient pour maintenir un taux d’humidité optimal dans l’environnement.

Mesures de prévention de la pneumonie

Comme mesure préventive, certaines mesures peuvent être prises pour prévenir la propagation de la pneumonie. Ensuite, nous détaillons les plus importantes et les plus efficaces :

  • Se laver les mains fréquemment.
  • Évitez de fumer, car les fumeurs ont un risque 4 fois plus élevé de pneumonie.
  • Vaccin antigrippal : spécialement indiqué pour les personnes de plus de 60 ans, les patients souffrant de maladies chroniques et ceux qui, en raison de leur profession, sont plus à risque de contracter la maladie.
  • Vaccin antipneumococcique : Ce vaccin réduit considérablement le risque de pneumonie causée par la bactérie Streptococcus pneumoniae. Indiqué pour les personnes de plus de 60 ou 65 ans, les patients présentant des pathologies chroniques ou sans rate.

Bibliographie

  • PNEUMONIE BACTÉRIENNE OU VIRALE – publications.msss.gouv (voir)
  • La pneumopathie chronique idiopathique à éosinophiles (voir)
  • Item 86 : Infections broncho-pulmonaires de l’adulte (voir)
  • Pneumonies communautaires 2010 – HUG (voir)
  • Infections broncho-pulmonaires communautaires de l’adulte. (voir)
  • CHLAMYDIA PNEUMONIAE ET PSITTACI – eurofins-biomnis (voir)
  • pneumonie acquise en communaute – HUG (voir)
  • ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE AU (voir)
  • MISE AU POINT Pneumopathies d’inhalation – srlf (voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.