L‘inflammation est un processus physiologique qui fait partie de la réponse immunitaire de notre corps. Lorsque nous recevons un coup ou en présence d’irritants, comme un processus infectieux, le tissu affecté devient enflammé pour permettre l’arrivée de plus de sang, qui contient des médiateurs pour la réparation des tissus et des cellules du système immunitaire pour combattre tout élément étranger. Cependant, l’inflammation peut parfois être la cause de problèmes de santé parce que, pour une raison quelconque, les mécanismes qui la régulent ne parviennent pas à la contrôler et, par conséquent, différents types d’altérations se produisent. Les vaisseaux sanguins sont également sensibles à l’inflammation, causant une maladie appelée vasculite, qui peut affecter n’importe quelle partie du corps. Dans cet article Detective-Sante.com nous vous informons sur les causes, les symptômes et le traitement de la vascularite dans les jambes pour identifier cette condition.

Qu’est-ce que la vascularite ?

La vascularite est le nom donné à un état vasculaire dans lequel les vaisseaux sanguins sont enflammés, ce qui entraîne un épaississement des parois des vaisseaux et, par conséquent, une altération du flux sanguin en raison du rétrécissement de l’espace à travers lequel le fluide peut s’écouler.

La vascularite peut se produire dans les artères, les veines et les capillaires et peut affecter n’importe quel organe, manifestant certains symptômes ou d’autres selon l’organe affecté.

Causes de la vascularite dans les jambes

La vascularite est généralement considérée comme une maladie auto-immune, c’est-à-dire que notre système immunitaire attaque par erreur notre corps, en l’occurrence les artères, produisant ainsi de l’inflammation et des maladies.

Il est également possible que la vascularite soit causée par une invasion des parois des vaisseaux par différents microorganismes, comme les bactéries, les champignons ou les virus, et peut également être causée par d’autres maladies comme la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux, les tumeurs et les réactions allergiques aux médicaments.

Il existe un type particulier de vascularite appelée maladie de Buerger qui affecte les jambes et les bras. Ce type de vascularite a été associé au tabagisme et à d’autres produits du tabac.

Symptômes de vascularite dans les jambes

La plupart des symptômes de la vascularite dépendent de l’organe affecté et, en raison de la grande variété d’organes pouvant souffrir d’une vascularite, l’éventail des symptômes est assez large et particulier dans chaque cas. Cependant, il s’agit toujours d’une maladie systémique, de sorte que certains symptômes se manifestent indépendamment de l’organe affecté, par exemple :

  • Inconfort
  • Fièvre
  • Fatigue
  • Perte de poids
  • Augmentation de la fréquence cardiaque
  • Transpiration abondante

Lorsque la vascularite touche une jambe ou les deux jambes, les symptômes peuvent comprendre des douleurs aux genoux, aux mollets et aux pieds, ce qui entraîne des difficultés à marcher. L’apparition de taches rouges ou violettes sur la peau est une possibilité.

Lorsque les artères qui transportent le sang jusqu’aux doigts sont touchées, cela peut causer une blessure nécrosante au bout des doigts, une conséquence particulière de la maladie de Buerger qui est très grave, car elle peut nécessiter une amputation.

Vascularite des jambes : traitement

Avant de commencer le traitement de la vascularite des jambes, il est important de s’assurer qu’il s’agit du bon diagnostic. Les tomodensitogrammes sont habituellement utilisés pour examiner les artères à l’aide de méthodes spécialisées, comme l’angiographie. D’autres études peuvent également être ordonnées, comme des biopsies des tissus affectés et des tests sanguins.

Puisque presque tous les cas de vascularite sont causés par une maladie auto-immune, la plupart des traitements sont basés sur la mise en œuvre de médicaments qui aident à diminuer la réponse immunitaire, connus sous le nom d’immunosuppresseurs, contrôlant ainsi l’inflammation et, par conséquent, les symptômes. Les plus courants sont les corticostéroïdes, comme la cortisone ou la prénidone, et le cyclophosphamide est également disponible en option.

Dans les cas plus graves de vascularite, la chimiothérapie et la transplantation de cellules souches ont été mises en œuvre pour améliorer la condition.

Comme les médicaments contre la vascularite agissent en réduisant la capacité du système immunitaire à réduire l’inflammation, ils peuvent présenter des risques importants, comme un risque accru d’infection, de sorte que le traitement devrait toujours aller de pair avec un spécialiste. La maladie de Buerger est une maladie incurable, mais parfaitement gérable avec les bons médicaments pour améliorer la qualité de vie et éviter les complications.

Bibliographie

  • APPROCHE DIAGNOSTIQUE DES VASCULARITES SYSTEMIQUES (voir)
  • Le Syndrome de Gougerot et Sjogren – CHRU – Accueil (voir)
  • Imagerie des méningo-encéphalites aigues chez le patient (voir)
  • Maladie de Horton et pseudopolyarthrite rhizomélique (voir)
  • A propos de l érythème noueux chez lenfant – Startseite (voir)
  • Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d’évolution (voir)
  • La rhinopneumonie virale équine – oie.int (voir)
  • DENOMINATION DU MEDICAMENT COMPOSITION QUALITATIVE ET (voir)
  • PLACE DE L’IMAGERIE DANS LA PRISE EN CHARGE DE L (voir)

A propos de l'auteur

J'entame ma deuxième année d'internat avec enthousiasme. La médecine, ma vocation depuis toujours.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.