Les testicules peuvent être compromis par diverses pathologies qui causent l’inflammation chez eux, cette pathologie est connue sous le nom d’orchite testiculaire. Cette pathologie est plus fréquente chez les hommes jeunes ou adultes, alors qu’elle est rare chez les enfants.

L’orchite testiculaire peut survenir dans l’un ou les deux testicules. Dans certaines situations, elle disparaît d’elle-même, mais elle a généralement besoin d’être traitée et le temps de récupération est généralement rapide. Il est important de consulter votre médecin pour exclure toute pathologie autre que l’orchite testiculaire, comme la torsion testiculaire. Bien que l’enflure testiculaire ne soit souvent pas une pathologie grave, elle cause souvent des symptômes désagréables et doit être soulagée. C’est pourquoi, chez Detective-Sante.com, nous voulons que vous soyez informés sur l’orchite testiculaire : causes, symptômes et traitement.

Quelques causes de l’orchite testiculaire

L’inflammation des testicules peut se produire pour plusieurs raisons, principalement liées aux voies urinaires, mais elle peut aussi être due à d’autres raisons. Les principales causes de l’orchite testiculaire sont :

  • Les oreillons sont une inflammation des glandes salivaires par un virus qui, si elle se complique, peut affecter les testicules et causer des dommages permanents tels que l’infertilité. Tous les hommes atteints de cette pathologie n’ont pas une orchite testiculaire ou souffrent de dommages dans cette région.
  • Infection des voies urinaires : est causée par l’action de certaines bactéries, souvent celles qui causent des maladies gastro-intestinales et des pneumonies, comme Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae et Staphylococcus. Ces bactéries peuvent infecter le tractus urinaire ou l’un de ses composants ou provenir de la circulation sanguine de l’intestin ou de la gorge et se rendre jusqu’aux testicules.
  • Infection transmise sexuellement : Les bactéries qui causent la gonorrhée, la chlamydia ou la syphilis peuvent être contractées par voie vaginale, orale ou anale et sont des maladies qui causent de l’inflammation et des changements dans les voies urinaires, affectant les testicules.
  • UTI – L’orchite particulière peut être causée par le traitement incorrect d’une infection des voies urinaires, par l’utilisation de matériel contaminé par des bactéries dans une technique invasive, ou par la pose et la cicatrisation d’un cathéter ou d’un tube dans le pénis.
  • Anomalies des voies urinaires : Si des malformations du système urinaire se produisent, il y a habituellement une plus grande prédisposition à l’infection et à l’orchite testiculaire. Ces anomalies peuvent se produire dans la forme, la taille, la position ou le nombre de certaines structures de ce système, dans la plupart des cas les uretères sont impliqués et il ya des difficultés dans le drainage urinaire.
  • Brucellose : est une maladie causée par des bactéries du genre Brucella et est caractérisée par des fièvres très élevées, l’infection peut conduire à l’inflammation de l’un des testicules, généralement.
  • Tuberculose : Les bactéries de cette maladie attaquent principalement le poumon, mais le tractus urinaire peut être affecté, ces micro-organismes peuvent voyager jusqu’aux testicules par le sang et directement dans l’épididyme et la prostate, ou se propager aux reins et se propager ensuite à travers les conduits de ces structures.
  • Autres maladies virales : L’infection virale cause principalement des problèmes d’inflammation testiculaire comme complication, mais elle est rare. Ces maladies comprennent la varicelle et la mononucléose infectieuse.
  • Traumatisme : Bien qu’il ne s’agisse pas d’une cause très courante, l’orchite peut se développer dans certains cas si la blessure est grave.
  • Maladies auto-immunes : Le développement de l’orchite à partir de ces troubles ne se produit pas immédiatement, mais dépend de la durée d’exposition aux attaques d’anticorps sur les tissus de votre propre corps. Comme dans d’autres cas, le gonflement testiculaire apparaît comme une complication de l’affection.

Principaux symptômes de l’orchite testiculaire

Selon la cause de l’orchite testiculaire, certains symptômes peuvent se manifester dans l’un ou les deux testicules. D’autre part, la manifestation de la symptomatologie peut varier, la plupart du temps ils apparaissent soudainement sans cause apparente, d’autres fois ils apparaissent en même temps que les symptômes de la maladie qui la cause ou même après que la pathologie se manifeste. Certaines des manifestations cliniques de l’orchite testiculaire sont :

  • Testicule gonflé ou gonflé, peut se sentir dur ou gonflé.
  • Douleur dans le testicule ou le scrotum, d’abord au toucher, puis peut survenir sans frottement.
  • peau rougeâtre du scrotum
  • Fièvre élevée.
  • Malaise ou douleur lors de la miction.
  • Sensibilité dans la région de l’aine, parfois gonflé.
  • Douleur lors des rapports sexuels, difficulté d’érection ou malaise lors de l’éjaculation.
  • Présence de sang dans le sperme ou l’urine, généralement en petites quantités.
  • Décharge purulente de l’ouverture de l’urètre.

Traitement pour soulager l’orchite testiculaire

Pour combattre l’inflammation testiculaire, il est nécessaire de détecter les causes de l’inflammation testiculaire ; pour ce faire, il faut consulter un urologue s’il y a un inconfort dans les testicules ou les voies urinaires pour un diagnostic correct et le meilleur traitement doit être indiqué, à la fois pour soulager l’orchite et pour contrer toute pathologie qui pourrait la provoquer.

Selon la cause de l’inflammation des testicules, ce sera le traitement qui sera effectué, mais habituellement le médecin peut recommander l’administration de médicaments anti-inflammatoires et analgésiques pour soulager les symptômes jusqu’à ce qu’ils disparaissent, comme c’est le cas pour les infections virales, puisque le traitement spécifique n’est généralement pas nécessaire. Il peut également être utilisé lorsque la cause est traumatique ou dans d’autres pathologies comme un adjuvant, comme les maladies auto-immunes.

Si l’infection est d’origine bactérienne, le traitement peut inclure des antibiotiques, accompagnés de médicaments anti-inflammatoires et analgésiques. Lorsque la transmission est sexuelle, il est nécessaire que le couple suive le même traitement même s’il n’a pas de symptômes.

D’autre part, quelle que soit la cause de l’orchite, l’alitement est recommandé autant que possible pour prévenir l’aggravation des symptômes. Il est également utile d’appliquer des blocs de glace sur la zone enflée, soit sur les testicules, soit sur la zone de l’aine seulement. La durée de l’orchite est de plusieurs semaines ou mois.

Est-ce que l’orchite testiculaire cause l’infertilité ?

L’une des craintes que cette maladie provoque chez les hommes qui veulent fonder une famille est de savoir si elle cause l’infertilité. L’orchite testiculaire peut causer l’infertilité parce qu’en raison de l’inflammation, la température dans le testicule augmente, affectant ainsi la spermatogenèse. L’orchidée bactérienne est souvent meilleure que l’orchidée.

A propos de l'auteur

Bertrand

Interne, passionné par les urgences et la traumatologie. Jeune papa comblé j'espère que mes publications sur detective-sante.com pourront vous servir.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.