Notre cerveau a une fonction qui nous permet de coordonner le système moteur des personnes et cela est affecté lorsque nous souffrons de la maladie de Parkinson. Cette pathologie est une maladie dégénérative qui cause la détérioration ou la mort des cellules nerveuses trouvées dans la matière noire du cerveau, qui est la zone qui contrôle précisément nos mouvements. La raison en est encore inconnue, bien qu’ils aient trouvé des schémas chez différents patients, tels que des infections virales avec encéphalite, des traumatismes crâniens, etc.

Dans cet article, nous allons vous parler des symptômes de la maladie de Parkinson, qu’il est important de détecter pour que vous puissiez commencer le traitement le plus tôt possible et améliorer votre qualité de vie. Nous vous montrerons également les différents traitements de la maladie de Parkinson qui sont actuellement disponibles afin que vous sachiez quelles alternatives existent.

Parkinson

Commençons par parler de la maladie elle-même pour comprendre de quoi nous parlons lorsque nous parlons de la maladie de Parkinson. Comme nous l’avons déjà dit, il s’agit d’une maladie qui affecte les connexions cérébrales et se manifeste progressivement. Il n’existe actuellement aucun remède contre cette maladie, mais certains médicaments sont indiqués pour réduire les symptômes et améliorer la qualité de vie du patient.

Dans le cerveau, nous avons une substance noire qui contient de la dopamine et grâce à laquelle nous pouvons coordonner nos mouvements ; la maladie de Parkinson affecte cette région du cerveau en réduisant considérablement la dopamine, qui est l’agent chimique qui est envoyé au cerveau et avec lequel le corps est capable de se contrôler lui-même. C’est pour cette raison que les patients présentent le symptôme caractéristique des tremblements des mains.

Mais, en plus des tremblements, la maladie de Parkinson produit aussi d’autres altérations telles que le ralentissement du mouvement, quelque chose qui apparaît aux premiers stades de la maladie et qui est souvent associé à l’âge et à la détérioration habituelle. Dans une conversation, le patient peut aussi prendre plus de temps à répondre parce que l’information qu’il reçoit atteint son cerveau plus lentement, alors évitez de crier : il vous entend parfaitement.

Symptômes de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie qui se manifeste lentement et progressivement et, pour cette raison, de nombreuses personnes qui en souffrent ne le savent pas encore. Les premiers symptômes peuvent facilement être confondus avec les maladies liées à l’âge car ils entravent le mouvement, ralentissent la parole et la mémoire, ce qui est aussi souvent lié au passage du temps.

Voici les premiers symptômes de la maladie de Parkinson, c’est-à-dire les premiers effets qui apparaissent chez le patient et qui peuvent être les antécédents du développement de la maladie :

  • Douleur dans les articulations : c’est l’un des premiers symptômes de cette maladie et peut rendre plus difficile pour le patient de se déplacer et d’accomplir sa routine quotidienne, comme nettoyer la maison, descendre les escaliers, etc.
  • Atteinte à la motricité : Parkison affecte la dopamine, comme nous l’avons déjà dit, de sorte qu’il y aura des signes que le contrôle des mouvements n’est plus aussi précis. Vous remarquerez comment la calligraphie change, par exemple, comment elle marche plus lentement, etc.
  • Epuisement : le patient ressent certaines actions qu’il avait l’habitude de faire presque automatiquement en montée. Cet effort supplémentaire que vous devez faire provoque fatigue et fatigue chez le patient.

Il devrait toujours y avoir un examen médical pour indiquer si ces signes sont dus à la maladie de Parkinson ; si c’est le cas, le patient devrait être traité immédiatement afin de contrôler les symptômes de Parkinson lorsque la maladie est complètement établie dans le corps du patient. Ces symptômes sont :

  • Tremblements — commencent à apparaître dans les extrémités comme les mains mais peuvent se répandre dans tout le corps. Ils deviennent plus intenses lorsque la personne est nerveuse ou, au contraire, lorsqu’elle est détendue mais incapable de dormir.
  • Raideur musculaire : le patient se sent généralement raide parce que son cerveau ne reçoit pas correctement la transmission du mouvement.
  • La lenteur du mouvement : la connexion entre le mouvement et le corps est affectée, il est donc courant que le patient soit plus lent à bouger, à parler, à changer de position, etc.
  • Perte d’expressivité faciale : lorsque nous gesticulons avec le visage, c’est aussi parce que nous lançons ce message au cerveau, donc, lorsque nous souffrons de la maladie de Parkinson, ce message est perdu et, par conséquent, le visage apparaît beaucoup plus impassible et sans expression.

Traitement de la maladie de Parkinson

Vous devriez savoir qu’il n’y a pas de remède contre la maladie de Parkinson, du moins pas encore. Lorsque nous parlons de traitement, nous faisons référence aux médicaments prescrits par le médecin et qui sont conçus pour réduire les symptômes que nous venons de mentionner et, par conséquent, améliorer la qualité de vie du patient. Ces médicaments sont indiqués pour augmenter la production de dopamine et ainsi contrôler la détérioration de la maladie.

Les médicaments les plus couramment prescrits pour traiter la maladie de Parkinson sont les suivants :

  • Lévodopa : elle est la plus efficace pour prévenir la raideur musculaire et un meilleur contrôle des mouvements, mais elle a généralement des effets secondaires tels que la somnolence, les hallucinations, etc.
  • La sélégiline : elle bloque la métabolisation de la dopamine, ce qui permet de la maintenir à de meilleurs niveaux.
  • Anticholinergiques : il combat la rigidité et le tremblement des mains mais produit aussi des effets secondaires tels qu’une vision floue, une déficience cognitive ou la constipation.
  • Amantadine : réduit les spasmes et les tremblements typiques de la maladie de Parkinson, mais a des effets secondaires tels que l’insomnie et/ou la confusion.

Mais l’un des aspects les plus importants du traitement de cette maladie est la réadaptation physique, qui aidera à maintenir les fonctions motrices et les muscles en bonne condition. Pour cette raison, il est essentiel que le patient fasse au moins 30 minutes d’exercices par jour, mais avant de commencer la formation, il est essentiel de consulter votre médecin pour déterminer quels exercices sont les plus recommandés pour votre condition.

Il y a des exercices recommandés pour les bras, les jambes et le torse, mais il y en a aussi d’autres pour l’orthophonie afin d’améliorer la capacité de parler et de vous permettre de maintenir un discours correct sans trop d’altération. Dans tous les cas, chez Detective-Sante.com, nous vous recommandons de parler à un spécialiste afin qu’il vous propose un programme d’exercices spécialement conçu pour vous.

Bibliographie

  • Mise our Le traitement initial de la maladie de Parkinson (voir)
  • Repérage IRM des noyaux sous-thalamiques dans le cadre du (voir)
  • La douleur – France Parkinson (voir)
  • PFI75423 FR VOLUME 2 kinson & les tremblements (voir)
  • Maladie de Parkinson : prise en charge thérapeutique (voir)
  • Vieillissement cérébral ou maladie dégénérative (voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.