« J’ai mal aux ovaires, mais mes règles n’arrivent pas « , c’est une situation que beaucoup de femmes peuvent vivre à différentes occasions au cours de leur vie. Face à cela, il est normal de se demander pourquoi les règles ne viennent pas si l’on remarque des douleurs dans les ovaires et ce qui peut être dû à un tel inconfort. Eh bien, il est important de préciser que même si nous associons habituellement la douleur ovarienne au cycle menstruel, elle n’est pas toujours liée à celui-ci, vous devez donc être conscient de la durée de l’inconfort, son intensité et la présence d’autres symptômes. De temps en temps, la cause peut être un certain type de désordre ou de pathologie qui exige une consultation gynécologique rapide et un traitement médical spécifique.

Si cette question vous préoccupe, continuez à lire cet article parce que nous allons détailler toutes les causes et les pathologies qui peuvent répondre à la question de savoir pourquoi mes ovaires me font mal si je n’ai pas mes règles.

Est-il possible d’avoir des douleurs ovariennes sans règles ?

Tout d’abord, il est important de préciser que la douleur ovarienne n’existe pas en tant que telle, c’est-à-dire que ces organes reproducteurs féminins n’ont pas de sensibilité et ne causent donc pas d’inconfort, mais ce que nous appelons habituellement « douleur ovarienne » est une douleur qui apparaît dans le bas-ventre, d’un seul côté ou des deux, et peut être liée à certains déséquilibres que le corps féminin peut rencontrer. Cette douleur peut apparaître et être ponctuelle, continue, légère, intense ou ressembler à des crampes ou des piqûres dans la zone où se trouvent les ovaires.

L’une des questions les plus courantes que nous nous posons est de savoir s’il est possible d’avoir des douleurs ovariennes sans avoir ses règles, et la réponse est OUI. Malgré le fait que pendant les jours que dure la période ou les jours précédant son arrivée, la sensation de douleur ou de piqûres dans les ovaires est normale chez de nombreuses femmes en raison des contractions que subit l’utérus et qui sont causées par la substance postaglandine, il est également possible que les douleurs apparaissent dans les autres jours et qu’elles ne soient pas associées aux règles mais à d’autres causes ou facteurs, comme nous allons voir dans cet article.

Douleur ovarienne sans menstruation : causes

Ensuite, nous énumérons les causes de la douleur ovarienne sans menstruation ; dans les sections suivantes, nous expliquerons chacune d’entre elles en détail afin que vous puissiez savoir pourquoi elles se développent et quels symptômes elles provoquent :

  • Grossesse
  • Grossesse extra-utérine
  • Ovulation douloureuse
  • Périménopause
  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Ovaires polykystiques
  • Endométriose
  • Cancer de l’ovaire

Douleurs ovariennes sans règles : peut-il s’agir d’une grossesse ?

Un des premiers doutes qui peuvent nous assaillir face à ce symptôme est : mes ovaires me font-ils mal, puis-je être enceinte ? La douleur ovarienne, l’inconfort pelvien et les crampes dans le bas-ventre peuvent être l’un des premiers symptômes de la grossesse.

Cela se produit généralement au début de la gestation, au moment où l’utérus se prépare au développement de l’embryon, qui commence par l’implantation, c’est-à-dire lorsque l’ovule fécondé se fixe à la paroi de l’utérus et peut également donner lieu à ce que l’on appelle un saignement d’implantation, une légère tâche brune ou rose qui tend parfois à être confondue avec la période. Afin que vous puissiez les distinguer correctement, nous vous recommandons de consulter l’article Saignement de l’implantation : symptômes, couleur et durée. De plus, d’autres symptômes initiaux qui peuvent être des indicateurs de grossesse sont : enflure et sensibilité des seins, nausées et/ou vomissements, fatigue, mictions fréquentes, sensibilité olfactive, sautes d’humeur, etc. Pour éviter tout doute, il est préférable de faire un test de grossesse ou de prendre rendez-vous avec votre gynécologue le plus tôt possible.

Ovulation douloureuse

Une autre cause possible de douleur ovarienne non régulée est ce qu’on appelle l’ovulation douloureuse. Dans ce cas, c’est l’inconfort, situé dans la zone où se trouvent ces organes, qui est ressenti vers le milieu du cycle menstruel, bien qu’il puisse parfois être ressenti avant ou après l’ovulation.

Les douleurs associées au processus d’ovulation surviennent souvent lorsque l’ovule est libéré du follicule, que la surface de l’ovaire ou les tissus abdominaux deviennent irrités, ce qui entraîne des douleurs dans le bas-ventre. Elles ne peuvent être ressenties que d’un seul côté du ventre ou des deux côtés et leur intensité varie d’une femme à l’autre. Elles ne sont pas préoccupantes à moins qu’elles ne se présentent de façon prolongée ou très intense, c’est pourquoi il est recommandé d’aller chez le gynécologue pour savoir s’il y a un trouble qui pourrait en être la cause.

Douleurs ovariennes à la ménopause

Les changements que subit le corps féminin à la ménopause ou plutôt à l’approche de ce stade peuvent aussi répondre à la question de savoir pourquoi mes ovaires me font mal si je n’ai pas mes règles. Pendant la périménopause, qui est la phase qui a lieu avant la ménopause, l’ovulation est irrégulière et il est possible que les règles ne se produisent pas pendant des mois mais que vous souffriez de douleurs ovariennes, en plus d’autres comme des bouffées de chaleur, des troubles du sommeil, des mictions fréquentes, des malaises pendant les rapports sexuels, etc.

Tous ces signes et symptômes se manifestent à la suite d’une réduction des taux d’œstrogènes et de progestérone dans le corps d’une femme. Si les symptômes de la périménopause empêchent les activités quotidiennes normales et sont très intenses, il est important de consulter le gynécologue pour évaluer la possibilité de commencer un traitement hormonal. Vous trouverez plus d’informations dans l’article Préménopause : symptômes et traitements.

Affections pouvant causer des douleurs ovariennes sans règles

La chlamydia est une inflammation et une infection de plusieurs organes reproducteurs féminins, comme les ovaires, l’utérus ou les trompes de Fallope, habituellement causée par une infection bactérienne, habituellement par les bactéries qui causent la chlamydia ou la gonorrhée. En plus des douleurs dans la partie inférieure du ventre, la fièvre, les pertes vaginales, l’anus et l’anus sont courants.

Bibliographie

  • Les douleurs neuropathiques chroniques – sfetd-douleur (voir)
  • QUESTIONNAIRE DN4 un outil simple pour rechercher les (voir)
  • Les douleurs projetées d’origine cervicale – issartel (voir)
  • métatarsalgie Et Autres Douleurs Plantaires – Hallux Valgus (voir)
  • SYMPTOMES ANO-RECTAUX ET MALADIES NEUROLOGIQUES Gérard (voir)
  • La douleur thoracique atypique – stacommunications (voir)
  • PROTOCOLE D’EVALUATION DU LOMBALGIQUE EN PRATIQUE (voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.