Lorsqu’une personne est accidentellement blessée avec un objet, surtout lorsqu’il est sale ou rouillé, il est souvent suggéré de l’emmener à l’urgence pour une piqûre antitétanique. Cela est dû à la possibilité de contracter une maladie appelée tétanos, ce qui est très grave, car les symptômes sont assez dramatiques et il y a une possibilité que la vie de la personne affectée soit mise en danger, donc cette réaction aux blessures fait partie du protocole de premiers soins pour les blessures.

Dans cet article, nous parlerons du tétanos : symptômes et traitement, et nous expliquerons ce qui cause la maladie, comment elle se transmet et comment vous pouvez la prévenir.

Qu’est-ce que le tétanos ?

Le tétanos est une maladie caractérisée principalement par des spasmes musculaires et une raideur dans tout le corps en raison de l’entrée d’une bactérie dans le corps, connue sous le nom de Clostridium tetani. Cependant, ce n’est pas la présence de la bactérie elle-même qui cause la maladie, mais les toxines qu’elle libère.

Lorsque la bactérie pénètre dans le corps, elle libère une toxine appelée tétanospasmine à partir du site d’entrée, qui circule dans le sang jusqu’aux terminaisons nerveuses, principalement dans la moelle épinière, où elle altère la capacité des nerfs à contrôler les impulsions nerveuses et, par conséquent, envoie des signaux excessifs de contraction aux muscles dans tout le corps, provoquant ainsi des symptômes.

Tétanos : transmission et transmission et transmission

Les bactéries responsables du tétanos se trouvent souvent dans le sol et à la surface des objets souillés, en particulier les métaux qui sont en cours d’oxydation comme les clous, les couteaux et les outils, et peuvent également se trouver dans les fèces animales, ce qui les rend plus susceptibles d’être trouvées sur le terrain en raison de la combinaison de ces deux facteurs. L’infection par une morsure d’animal est également une possibilité.

Le Clostridium tetani pénètre dans l’organisme lorsque la personne atteinte est coupée ou perforée avec l’un de ces objets contaminés, à partir duquel la bactérie se loge dans la plaie et commence à produire la toxine. Plus la plaie est profonde et plus elle est proche des éléments du système nerveux central, comme la moelle épinière, plus il est probable que la maladie se développe et plus les symptômes sont graves.

Symptômes du tétanos

Après l’entrée de la bactérie dans l’organisme, il peut s’écouler un temps considérable avant l’apparition des premiers symptômes, qui se situe habituellement entre 5 et 15 jours, mais peut être aussi court que 24 heures ou aussi long que plusieurs mois.

Les premiers symptômes du tétanos sont les suivants :

  • Insomnie.
  • Douleur à la colonne vertébrale.
  • Difficulté à marcher.
  • Difficulté à avaler.
  • Cou raide.
  • Contraction des muscles de la mâchoire, connue sous le nom de trismus, qui est le symptôme le plus caractéristique de la maladie.

Aux stades plus avancés du tétanos, la personne atteinte commence à avoir des contractures musculaires qui commencent dans la tête et descendent jusqu’aux extrémités. La contraction des muscles du cou, du tronc, de l’abdomen et des membres produit une posture arquée connue sous le nom d’opisthotonos. Les contractions sont généralement douloureuses, intermittentes et produites par de petits stimuli tels que la lumière ou le bruit, et aux stades avancés sont accompagnées de sueurs, de fièvre, d’altérations de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle.

Traitement du tétanos

Pour diagnostiquer cette condition, il est nécessaire de connaître les antécédents du patient, principalement une éventuelle blessure récente qui a servi de méthode d’entrée de la bactérie. Le trismus est un élément très caractéristique du tétanos et est généralement diagnostiqué par sa présence.

Alors que le tétanos dans les cas plus légers peut être guéri seul et sans séquelles, il est important d’administrer un traitement en trois phases effectué simultanément :

  • La première phase consiste à éliminer les bactéries de la plaie par l’administration d’antibiotiques tels que la pénicilline et l’ablation chirurgicale des tissus endommagés et des corps étrangers, ainsi que le nettoyage approprié de la plaie.
  • La deuxième phase consiste à neutraliser la toxine qui cause les symptômes en immunisant avec des vaccins qui combattent la toxine.
  • La troisième phase consiste à traiter les symptômes, principalement les spasmes douloureux et à contrôler les voies respiratoires en appliquant des relaxants musculaires comme le diazépam. Les personnes affectées restent généralement dans des pièces calmes où il n’y a pas de stimuli pour provoquer les contractions.

Prévention du tétanos

Le tétanos peut être prévenu par des vaccins qui commencent à un âge précoce et se poursuivent tout au long de la vie.

Le premier vaccin est administré dans le deuxième mois suivant la naissance et est généralement administré en même temps que d’autres vaccins, tels que les vaccins contre la coqueluche, la diphtérie et l’influenza. Ce vaccin est répété deux fois sur une période de 2 mois entre eux et est renforcé à l’âge de 2 et 5 ans, puis il sera renforcé tous les 10 ans. Les femmes enceintes devraient également être vaccinées avant le sixième mois de grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.