La TSH, ou hormone thyroïdienne, est responsable de la stimulation de la glande thyroïde pour produire des hormones thyroïdiennes (T3 et T4) de façon optimale. La quantité de TSH dans le sang est un paramètre important pour détecter les troubles de la glande thyroïde, surtout si ces niveaux sont élevés.

La sécrétion de l’hormone thyroïdienne est régulée par un mécanisme de rétroaction négative. Par conséquent, le faible taux d’hormones thyroïdiennes dans l’organisme sera compensé par l’hypophyse, qui produira plus de TSH pour stimuler la glande thyroïde. Si la thyroïde ne produit pas assez d’hormones, même après cette stimulation, vous aurez très probablement une hypothyroïdie. Dans l’article suivant, nous vous informons sur la TSH élevée : causes et conséquences.

Haute thyrotropine : causes

L’hypophyse ou glande pituitaire régule la fonction thyroïdienne par la sécrétion de TSH. Lorsque la TSH est supérieure à la normale, cela signifie que vous essayez de faire travailler votre thyroïde plus fort. Si les hormones thyroïdiennes n’augmentent pas malgré l’augmentation de la TSH, le patient est susceptible de souffrir d’hypothyroïdie. Cette pathologie maintiendra les niveaux de TSH à un niveau élevé.

Il y a deux causes assez courantes d’hypothyroïdie :

  • La première est le résultat d’une inflammation antérieure ou continue de la glande thyroïde, qui laisse un grand pourcentage de cellules thyroïdiennes endommagées (ou mortes) et incapables de produire suffisamment d’hormones. La cause la plus fréquente de l’insuffisance thyroïdienne est la thyroïdite auto-immune (ou thyroïdite de Hashimoto), une forme d’inflammation de la thyroïde causée par le système immunitaire du patient.
  • La deuxième cause est le traitement médical. De nombreuses affections thyroïdiennes sont traitées par l’ablation chirurgicale d’une partie ou de la totalité de la glande thyroïde. Le but de ces traitements est de diminuer le risque de cancer ou de l’éradiquer s’il est déjà présent dans la glande. Si après cette intervention, la totalité des cellules productrices d’hormones thyroïdiennes restant dans l’organisme n’est pas suffisante pour répondre aux besoins de l’organisme, le patient développera une hypothyroïdie.

TSH élevée : symptômes

Si la thyroïde ne produit pas assez d’hormones, l’hypophyse augmente la sécrétion de TSH. Ainsi, parce qu’il s’agit d’un système de rétroaction négative, une TSH élevée signifie que les hormones thyroïdiennes T3 et T4 sont inférieures à la normale, ce qui produit une quantité importante et distincte de symptômes chez les individus.

Individuellement, chaque personne peut présenter l’un ou l’ensemble de ces symptômes, qui peuvent également varier en fonction de la gravité de la carence hormonale et de la durée pendant laquelle l’organisme a été privé des quantités nécessaires d’hormones thyroïdiennes. Les symptômes associés à l’hypothyroïdie, qui à son tour produit une TSH élevée, sont :

  • Perte de cheveux.
  • Faiblesse.
  • Cheveux épais et secs.
  • Fatigue.
  • Peau sèche, rugueuse et pâle.
  • Diminution de la libido.
  • Gain de poids ou difficulté accrue à perdre du poids.
  • Crampes et douleurs musculaires fréquentes.
  • Constipation.
  • Intolérance au froid.
  • Dépression.
  • Irritabilité.
  • Cycles menstruels anormaux.
  • Perte de mémoire.

À l’occasion, certains patients atteints d’hypothyroïdie ne présentent aucun symptôme ou sont si subtils qu’ils passent inaperçus. Par contre, si vous avez déjà été diagnostiqué et traité pour hypothyroïdie et que vous continuez à présenter l’un ou l’ensemble de ces symptômes, vous devriez consulter votre médecin afin d’ajuster votre traitement.

TSH élevée : conséquences

Des taux élevés de TSH suggèrent un déséquilibre hormonal qui peut avoir de graves conséquences s’il n’est pas traité. Le corps a besoin d’une certaine quantité d’hormones thyroïdiennes pour son bon fonctionnement et si cette quantité est dépassée, il y aura de nombreux déséquilibres avec des conséquences sur la santé :

  • Lorsque les taux d’hormones thyroïdiennes sont insuffisants, l’hypophyse produit de la TSH supplémentaire pour tenter d’induire la thyroïde à produire plus d’hormones. Ce bombardement constant avec des niveaux élevés de TSH peut amener la glande thyroïde à s’agrandir et à former un goitre, aussi appelé goitre compensatoire. Ce n’est rien de plus qu’une repousse anormale de la glande thyroïde.
  • D’autre part, l’accumulation de liquide et le gonflement qui résultent parfois de l’hypothyroïdie peuvent exercer une pression sur les nerfs et les endommager ou les écraser. Cela mène à une pathologie appelée neuropathie périphérique. Si l’hypothyroïdie n’est pas attaquée à temps, vos symptômes progresseront habituellement. C’est pourquoi il est important de commencer le traitement tôt.
  • La complication la plus grave de l’hypothyroïdie non traitée est un type de coma appelé myxœdème. Les fonctions du cerveau, des poumons et du cœur sont ralenties. Si elle n’est pas traitée, la vie du patient peut être clairement en danger.
  • Pendant la grossesse, un manque d’hormones peut causer des malformations congénitales et des problèmes de développement intellectuel du bébé. Il est important que si vous avez reçu un diagnostic d’hypothyroïdie et que vous êtes enceinte ou que vous voulez être enceinte, prenez votre contrôle thyroïdien très au sérieux, car cela affectera certainement votre bébé. Souvent pendant la grossesse, le traitement de l’hypothyroïdie doit être ajusté.

Haute thyrotropine : comment l’abaisser

Une thyrotropine élevée ou TSH est un symptôme d’hypothyroïdie. Cette maladie peut, dans la plupart des cas, être diagnostiquée par un simple test sanguin. Une fois diagnostiqué, il est tout à fait traitable.

Pour réduire le niveau élevé de TSH dans le sang, le patient est traité avec un substitut de l’hormone thyroïdienne. Dans de nombreux cas, il suffit de prendre une petite pilule par voie orale une fois par jour pour rétablir l’équilibre hormonal. La prise de cette hormone de remplacement améliore généralement la qualité de vie du patient et inverse presque tous les symptômes causés par l’hypothyroïdie.

L’hypothyroïdie est un état qui affectera le patient tout au long de sa vie, de sorte que le médicament doit toujours être pris. Au début, il faut compter une à deux semaines pour que le médicament atteigne son plein effet. Le patient doit être attentif aux changements et à la récurrence des symptômes, car la dose doit parfois être réajustée.

Bibliographie

  • Item 248 : Hypothyroïdie – CAMPUS NUMERIQUES (voir)
  • Hypothyroïdies frustes chez l’adulte : diagnostic et prise (voir)
  • L’hypothyroïdie congénitale – orpha (voir)
  • THYROIDE ET TROUBLES DE L’HUMEUR – argos2001 (voir)
  • Les troubles thyroïdiens durant la grossesse et l’allaitement (voir)
  • Les problèmes thyroïdiens – coeurpoumons.ca (voir)
  • Hypothyroïdie Livret N° 15 b – robertdebre.aphp (voir)
  • L’hypothyroïdie congénitale – robertdebre.aphp (voir)
  • Suivi de la TSH et amiodarone – Réalités Cardiologiques (voir)
  • Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique (voir)

A propos de l'auteur

Loic

Pour faire simple, la santé c'est mon métier ! L'orthographe (surtout sur un clavier d'ordinateur) un peu moins, n'hésitez pas à me tirer les oreilles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.