Le corps humain a des muqueuses dans de nombreuses régions du corps, comme les niveaux buccal, respiratoire, intestinal et génito-urinaire. Dans ces muqueuses, il existe un type de cellule productrice de mucus qui agit comme lubrifiant et protecteur. La présence de mucus dans l’urine est beaucoup plus fréquente chez les femmes, car les pertes vaginales normales rendent très facile la contamination de l’urine. Cependant, lorsqu’un excès de mucus dans l’urine est détecté, il est important d’y prêter attention, car il peut s’agir d’un signe d’une infection urinaire plus grave ou d’une maladie qui nécessite un traitement médical. Dans l’article suivant, nous montrons ce que signifie la présence de mucus dans l’urine et quelles en sont les causes possibles.

Qu’est-ce que le mucus dans l’urine ?

Le mucus est produit par la muqueuse, qui est le tissu qui tapisse l’intérieur d’organes comme les poumons ou le gros intestin, mais aussi d’autres parties du corps comme la bouche, le nez, la gorge et les voies urinaires. Elle peut être définie comme une sorte de substance épaisse et visqueuse qui protège et lubrifie la zone dans laquelle elle se trouve.

Dans le cas de l’urine, il s’agit d’un liquide acide en soi, donc si le tractus urinaire n’était pas protégé par ce mucus épais, il pourrait endommager la partie interne du tractus urinaire. Par conséquent, une petite quantité de mucus dans l’urine est normale, cependant, lorsqu’un excès de mucus est détecté dans l’urine, cela pourrait être le signe d’un problème médical, comme nous le verrons dans la section suivante.

Causes du mucus dans l’urine

L’excès de mucus dans l’urine peut être causé par un certain nombre de maladies ou de troubles différents, y compris ceux énumérés ci-dessous :

Les infections urinaires sont très fréquentes chez les femmes et peuvent être l’une des causes de mucus dans l’urine. Elles sont causées par des bactéries qui pénètrent dans les voies urinaires et peuvent atteindre la vessie, l’urètre, les reins ou la prostate. Bien que les symptômes puissent varier d’un patient à l’autre, en général, certains des symptômes qui peuvent nous alerter de leur état sont le besoin d’uriner fréquemment, la sensation de brûlure et de picotement, l’urine trouble avec la présence de mucus et même parfois de sang, la fièvre, les nausées, etc.

Dans le cas d’une infection des voies urinaires, il est très important de consulter votre médecin et de commencer un traitement antibiotique lorsque l’infection est causée par une bactérie, ou un traitement antiviral lorsqu’elle est causée par un virus.
La gonorrhée et la chlamydia sont deux maladies sexuellement transmissibles (MST) qui peuvent provoquer la présence de filaments muqueux excessifs dans l’urine, provoquant une augmentation des sécrétions de mucus vaginaux et urinaires dues à l’infection.
  • Gonorrhée : Infection causée par la bactérie Neisseria gonorrhoeae qui provoque des symptômes tels que des brûlures pendant la miction, des pertes vaginales importantes et des saignements vaginaux entre les règles.
  • Chlamydia : infection causée par la bactérie Chlamydia trachomatis qui entraîne des symptômes tels que des pertes vaginales anormales, des brûlures pendant la miction, des mictions fréquentes, des douleurs abdominales, des malaises pendant les rapports sexuels, des saignements intermenstruels, etc.

Les calculs rénaux ou calculs rénaux peuvent également augmenter la quantité de mucus dans l’urine, car les sécrétions de mucus des voies urinaires augmentent comme mécanisme de défense contre l’infection et l’irritation des voies urinaires. Cependant, la présence de calculs rénaux est habituellement découverte par des symptômes tels que des douleurs intenses dans un côté du bas du dos, une urine trouble ou du sang et de la fièvre.

Le traitement dépendra du type et de la taille du calcul rénal qui est présent, puisqu’il suffit parfois d’augmenter la consommation de liquides et de prendre des médicaments pour faciliter son expulsion. Dans d’autres, cependant, une intervention chirurgicale peut être nécessaire si les calculs sont gros et ne peuvent pas passer à travers l’urètre.

La maladie de Crohn provoque une inflammation du système digestif et affecte généralement la partie inférieure de l’intestin grêle. Dans ce cas, une sécrétion excessive de mucus peut se produire dans les parois des intestins, et le mucus peut s’accumuler dans l’urètre et se mélanger par la suite avec l’urine.

Il est important de traiter cette maladie pour éviter les complications telles que l’obstruction intestinale, les ulcères intestinaux et les problèmes d’absorption des nutriments. Bien qu’il n’existe pas de remède définitif, le traitement est basé sur l’amélioration des symptômes par des médicaments, des suppléments nutritionnels, des habitudes de vie saines ou une intervention chirurgicale si nécessaire.

Le syndrome du côlon irritable implique une inflammation des parois du gros intestin (côlon), ce qui provoque une plus grande quantité de mucus qui peut ensuite être expulsé du corps par l’urine. Les personnes atteintes de cette maladie chronique présentent souvent des symptômes tels que l’enflure abdominale, des douleurs abdominales, des gaz, des périodes de constipation ou de diarrhée, des nausées, des vomissements, etc.

Il s’agit d’une maladie qui provoque une inflammation et la formation d’ulcères sur la membrane qui tapisse le gros intestin et le rectum. Cela peut entraîner la sécrétion d’une grande quantité de mucus, et les liquides du système excréteur peuvent facilement être contaminés dans l’urine. Le principal symptôme de la colite ulcéreuse est la présence de selles sanguinolentes ou goudronneuses, auxquelles peuvent s’ajouter des douleurs abdominales, l’urgence et la fièvre.

  • Cancer de la vessie : Un excès de filaments de mucine dans l’urine peut également être un signe de cancer de la vessie, bien que cela provoque généralement d’autres symptômes tels que le sang dans l’urine, le besoin d’uriner même lorsque la vessie est vide, moins de force dans la miction, et la douleur ou la sensation de brûlure lors de la miction.
  • Je prends des médicaments.

Comment détecter la présence de mucus dans l’urine ?

La présence de mucus dans l’urine est détectée par un test médical appelé analyse d’urine. Cela se fait habituellement chez les patients qui présentent des symptômes tels que les suivants :

  • Besoin d’uriner fréquemment, mais il y a peu d’urine.
  • Brûlure, piqûre ou douleur pendant la miction.
  • Urine trouble, sombre ou sanguinolente.
  • Fatigue et fatigue.
  • Faiblesse.

A propos de l'auteur

Chloé

Plus qu'une poignée d'année avant de pouvoir enfin exercer. J'ai choisi la médecine généraliste pour pouvoir aider le plus grand nombre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.