Lorsque nous devenons enceinte, le corps change inévitablement. Il y a de nombreux symptômes ou signes que nous pouvons remarquer pour savoir que nous sommes enceintes et l’un d’entre eux est le changement de débit. L’écoulement vaginal est tout à fait normal, apparaît à la puberté et peut apparaître jusqu’à un an avant la première menstruation. Il y a des glandes dans le col de l’utérus qui sécrètent ce type de mucus pour garder le vagin humide et propre. Il est généralement blanchâtre ou jaunâtre lorsqu’il est à l’extérieur et ne sent rien du tout.

Tout au long du cycle menstruel, il peut varier en raison de déséquilibres hormonaux, mais c’est tout à fait normal. Cependant, vous ne devez pas négliger d’y prêter attention, car tout changement pourrait signifier une infection. Pendant la grossesse, les pertes vaginales changent également. Dans cet article, nous vous disons à quoi ressemble la décharge dans les premiers jours de la grossesse.

Flux menstruel pendant les premiers jours de grossesse.

Lorsqu’une femme est enceinte, il est tout à fait normal de constater une augmentation des pertes vaginales. Bien sûr, l’écoulement doit être blanc, un peu épais ou épais, mais pas trop épais et inodore. Ça peut ressembler à du lait.

En effet, au début de la grossesse, la femme produit plus d’œstrogènes et, après l’implantation, le flux sanguin vers le vagin augmente. Les niveaux d’œstrogène augmentent tellement que les changements hormonaux provoquent des changements dans le corps de la femme, y compris une augmentation du liquide cervical. Un bouchon de liquide ou bouchon de mucus se forme tout au long de la grossesse pour aider à protéger l’utérus de la femme enceinte. C’est pourquoi il y a plus de pertes vaginales.

Tout au long de la grossesse, une partie de ce mucus peut être expulsée, causant la leucorrhée (pertes vaginales). La leucorrhée ou les pertes vaginales peuvent également survenir pendant la lactation et la ménopause.

À quoi sert la glaire cervicale ?

La glaire cervicale est très importante dans le système reproducteur. Il change en fonction du stade de la femme et tout au long de son cycle menstruel. Par exemple, aux stades moins fertiles, le mucus s’épaissit pour prévenir l’infection.

Elle est plus fluide et abondante juste avant l’ovulation. Cela permet aux spermatozoïdes de se déplacer facilement et d’avoir de meilleures chances de survie. C’est à ce moment-là qu’une femme est la plus fertile.

Il est également très important pendant la grossesse car il forme le bouchon de mucus. Le bouchon de mucus est créé au cours du premier trimestre et sert à protéger l’utérus en créant un bouchon qui bloque l’ouverture du col de l’utérus. Cela prévient les infections qui peuvent nuire au fœtus et le mettre en danger.

Lorsque la grossesse arrive à terme et que le col de l’utérus commence à se dilater, le bouchon de mucus s’ouvre. C’est le moment où le corps se prépare à l’accouchement.

Lorsqu’il s’agit d’une décharge anormale

L’augmentation du débit pendant la grossesse est tout à fait normale en raison de l’excès d’œstrogènes, comme nous l’avons vu. Cependant, assurez-vous de garder un œil sur votre bébé pendant la grossesse, car si l’odeur ou la couleur change, cela pourrait être le signe d’une infection. Par exemple, :

  • Qu’il soit vert ou jaunâtre
  • S’il a une odeur désagréable comme du pourri ou du poisson.
  • S’il est étincelant
  • Si vous ressentez de la douleur en urinant

Certaines des causes qui peuvent causer un flux étrange sont :

  • Vaginose bactérienne : ce sont les champignons connus. Ils sont très fréquents chez les jeunes femmes, mais ils sont faciles à traiter avec des antibiotiques lorsque vous n’êtes pas enceinte. Cependant, vous ne pouvez pas toujours prendre les mêmes médicaments pendant la grossesse, donc si votre écoulement sent mauvais ou change de texture ou de couleur, consultez votre médecin afin d’y remédier.
  • Chlamydia : Type de maladie vaginale transmissible sexuellement. Elle provoque généralement des brûlures ou des douleurs lors de la miction ou des rapports sexuels, ainsi que beaucoup de pertes vaginales. Le traitement se fait généralement par antibiotiques, mais comme vous êtes enceinte, le gynécologue sera celui qui vous recommandera le mieux.
  • Maladie inflammatoire pelvienne : Il s’agit d’une pathologie qui affecte non seulement l’utérus mais aussi les trompes de Fallope. Elle provoque des douleurs abdominales et des pertes vaginales nauséabondes ainsi que des rapports sexuels douloureux ou même de la fièvre. Il s’agit d’une maladie plus grave parce qu’elle peut entraîner l’infertilité et pourrait causer des dommages pendant la grossesse. C’est pourquoi il est important de tenir compte de vos symptômes, en plus des pertes vaginales, et de consulter votre médecin le plus tôt possible.
Si vous avez des symptômes anormaux ou des pertes vaginales excessives ou nauséabondes, il est important de consulter votre médecin le plus tôt possible. Les pertes vaginales sont très fréquentes au début de la grossesse, mais il ne s’agit pas toujours de cela, mais d’une sorte d’infection.

Bibliographie

  • Pertes vaginales (Vaginose bactérienne, Candidose vulvo (voir)
  • Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique (voir)
  • Ce guide gratuit fait partie du livre Vivre sans candida (voir)
  • 2 – TVT (voir)
  • 2 – TOT Bandelette sous urétrale (voir)

A propos de l'auteur

J'entame ma deuxième année d'internat avec enthousiasme. La médecine, ma vocation depuis toujours.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.