Bien que la grossesse soit l’une des étapes les plus importantes de la vie d’une femme, elle implique également un large éventail de sentiments et de symptômes. C’est le cas de toute douleur qui pourrait autrement être considérée comme moins importante, mais qui, en évaluant les dommages qu’un médicament particulier peut causer au fœtus, peut amener une femme à se demander quel est son meilleur choix.

Dans cet article, nous expliquerons les effets des analgésiques les plus couramment utilisés, et quels analgésiques sont autorisés pendant la grossesse, alors faites attention !

Effets des médicaments sur le fœtus

Pendant la grossesse, un certain nombre de changements dans les fonctions normales de l’organisme se produisent pour compenser le fait d’avoir à maintenir une autre vie tout en accomplissant des fonctions normales. Cela signifie qu’il peut y avoir une augmentation de la fonction rénale, la quantité de liquide dans le corps, une diminution des selles ou la présence de certaines protéines dans le sang, ce qui modifie le transport et l’élimination des médicaments.

De tous les changements, le plus important dans ce domaine est le passage du sang maternel dans le fœtus, car les médicaments voyagent à travers le sang jusqu’à leurs sites d’action. Comme il s’agit de l’étape la plus délicate du développement de la vie, il est important de connaître les effets possibles qu’un médicament peut avoir sur le fœtus, en particulier ceux qui sont les plus couramment utilisés, comme les analgésiques. L’utilisation de médicaments inappropriés pourrait entraîner des retards dans le développement du fœtus ou l’apparition de syndromes différents.

En fonction des effets des médicaments qu’elles ont sur le fœtus (effets tératogènes), la recherche scientifique a classé les médicaments en fonction de leur niveau de sécurité comme suit : dans des groupes allant de A (plus sûr) à D (plus dangereux), et marquer avec un X ceux qui ne devraient jamais être utilisés pendant la grossesse. Pour classer un médicament, il faut au minimum tenir compte du stade de développement du fœtus, de la nature et de l’action du médicament.

Que sont les analgésiques dangereux pendant la grossesse ?

Il s’agit du groupe d’analgésiques le plus couramment utilisé, et comprend l’ibuprofène, le kétoprofène, le kétorolac, le naproxène et bien d’autres. Il est contre-indiqué surtout pendant le troisième trimestre de la grossesse, car il peut entraîner la fermeture prématurée d’une structure appelée ductus artériosus, qui relie la circulation du cœur à celle des poumons pour soulager ce dernier de l’excès de sang au cours de son développement. La fermeture précoce de cette structure peut entraîner une altération du développement des poumons de l’enfant.

Des efforts ont été faits pour lier l’utilisation de ces analgésiques à un risque accru de fausse couche au cours des deux premiers trimestres de développement. Parmi les autres effets qui peuvent être causés, mentionnons les saignements excessifs pendant l’accouchement, la prédisposition de l’enfant à l’hémorragie et le retard de l’accouchement.

Il s’agit notamment de la codéine, du fentanyl, de la morphine et du tramadol. Bien qu’ils ne produisent pas d’altérations importantes dans le développement du fœtus, ils peuvent produire une dépendance physique chez le fœtus. Cela signifie que le nouveau-né a un syndrome d’abstinence néonatale, qui se manifeste par des pleurs excessifs, de la fièvre, de l’irritabilité, de la succion excessive, de la transpiration, entre autres symptômes.

De plus, ils peuvent causer une dépression respiratoire s’ils sont administrés au cours du dernier trimestre et des malformations respiratoires s’ils sont administrés pendant de longues périodes. Si la mère prend des analgésiques opioïdes et les arrête brusquement, cela peut entraîner une irritabilité utérine, une fausse couche ou un accouchement prématuré.

Ce sont des médicaments qui soulagent les migraineux. Cependant, il a été démontré qu’il a un potentiel très élevé de dommages au fœtus, causant la constriction des vaisseaux sanguins, et ne devrait donc jamais être administré aux femmes enceintes.

Comme les précédentes, elles sont utilisées pour le soulagement des migraines. Leur utilisation doit être évitée au cours du troisième trimestre, car ils peuvent provoquer une atonie utérine et des saignements. Le sumatriptan et le zolmitriptan en sont des exemples.

Quels analgésiques vous pouvez prendre pendant la grossesse ?

Ci-dessous, nous vous montrons quels médicaments analgésiques sont autorisés pendant la grossesse :

C’est l’analgésique de choix pour les femmes enceintes souffrant de douleurs légères à modérées. Cependant, son utilisation est recommandée pour de courtes périodes de temps, car il est possible qu’il puisse causer une altération de la fonction rénale du fœtus.

Ils peuvent être utilisés pour le contrôle de douleurs plus intenses. Le problème est la dépendance et la dépendance de la mère et du bébé, de sorte que les doses doivent être contrôlées, indiquées pour de courtes périodes et le médicament doit être arrêté le plus tôt possible. L’utilisation de timbres de fentanyl est fortement recommandée.

Tant qu’il est utilisé pendant de très courtes périodes et sous la supervision d’un médecin. Elle doit toujours être évitée après la 28e semaine de grossesse. Les médicaments de choix sont l’ibuprofène, le kétoprofène, le diclofénac et le naproxène.

Bibliographie

  • toxoplasmose Listeriose La Grossesse – Ch-aulnay (voir)
  • La femme enceinte drépanocytaire – drepavie (voir)
  • À VOS QUESTIONS PRATIQUES SUR LES CORTICOÏDES (voir)
  • monographie De Produit Incluant Les Renseignements (voir)
  • Owners Manual 2010 Export – Final – All Languages (voir)
  • NOTICE: INFORMATION DE L’UTILISATEUR (voir)
  • Hirudoid® forte Gel (voir)
  • Manuel et Garantie du Propriétaire – mspabelgium (voir)
  • MSpa® Manuel d’utilisation et Garantie (voir)
  • « Reviviscences PalustresReviviscences Palustres (voir)

A propos de l'auteur

Bertrand

Interne, passionné par les urgences et la traumatologie. Jeune papa comblé j'espère que mes publications sur detective-sante.com pourront vous servir.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.