L‘essoufflement est la difficulté à respirer correctement ou l’essoufflement qui peut entraîner une respiration forcée, sifflante, trop rapide ou trop lente. La dyspnée nocturne paroxystique est une dyspnée qui provoque des épisodes nocturnes soudains d’essoufflement dans lesquels une personne se réveille soudainement de son essoufflement et doit lever la tête, se lever ou s’asseoir pour respirer confortablement et profondément. Cette pathologie survient habituellement lorsque la personne dort depuis plusieurs heures et est associée à des complications pulmonaires et cardiaques. Pour en savoir plus sur cette affection, nous vous invitons à poursuivre la lecture de cet article sur la dyspnée nocturne paroxystique : causes, symptômes et traitement.

Causes de la dyspnée paroxystique nocturne nocturne

La dyspnée paroxystique nocturne n’est pas une maladie, c’est un symptôme qui est principalement associé à des complications pulmonaires et cardiaques, comme l’œdème pulmonaire et l’insuffisance cardiaque congestive :

L’insuffisance cardiaque est l’incapacité du cœur à pomper le sang avec suffisamment d’oxygène dans tout le corps, ce qui peut affecter tout le corps. Bien qu’elle puisse affecter le côté droit ou gauche du cœur, dans la plupart des cas, les deux côtés sont impliqués. Au fur et à mesure que le pompage du cœur s’appauvrit, le sang commence à s’accumuler dans d’autres parties du corps comme les poumons, le foie, le tractus gastro-intestinal, les bras et les jambes.

L’insuffisance cardiaque peut survenir à la suite d’une maladie coronarienne qui entraîne le rétrécissement des vaisseaux sanguins qui transportent le sang et l’oxygène vers le cœur. Elle peut également se produire en raison d’une hypertension mal contrôlée. Parmi les autres affections pouvant causer une insuffisance cardiaque, mentionnons les suivantes

  • Crise cardiaque.
  • Maladie cardiaque congénitale.
  • Valves cardiaques étroites.
  • Des arythmies.
  • Infection qui affaiblit le cœur.

Les symptômes de l’insuffisance cardiaque sont habituellement progressifs. Au début, il se peut que la personne ne ressente de l’inconfort que lorsqu’elle est active ; avec le temps, la maladie peut affecter le système respiratoire et causer de la dyspnée. Les symptômes les plus courants sont :

  • Toux.
  • Essoufflement lorsqu’il est actif ou au repos.
  • Le rythme cardiaque est altéré.
  • Fatigue et faiblesse.
  • Gonflement du foie ou de l’abdomen.
  • Gonflement des extrémités.
  • Palpitations.
  • Gain de poids.

L’œdème pulmonaire survient lorsqu’il y a accumulation de liquide dans les poumons, ce qui rend la respiration très difficile. Lorsque le cœur ne pompe pas efficacement le sang, le liquide s’accumule dans les veines qui transportent le sang vers les poumons. Lorsque la tension artérielle augmente, le sang est poussé dans les alvéoles et réduit la mobilité de l’oxygène à travers les poumons. En plus de l’insuffisance cardiaque congestive, l’œdème pulmonaire peut également être causé par :

  • Insuffisance rénale.
  • Utilisation de certains médicaments.
  • Altitude.
  • Rétrécissement des artères qui transportent le sang jusqu’aux reins.
  • Dommages pulmonaires dus à une infection ou à un gaz toxique.

Les symptômes de l’œdème pulmonaire sont :

  • Dyspnée nocturne paroxystique.
  • Toux, sang ou mousse.
  • Ronflement ou respiration sifflante lors de la respiration.
  • Problèmes de prononciation de phrases complètes pour la difficulté à respirer.
  • Diminution de la lucidité.
  • Anxiété.
  • Enflure de l’abdomen et des jambes gonflées.
  • Peau pâle.
  • transpiration excessive

Symptômes de dyspnée nocturne paroxystique

La dyspnée nocturne paroxystique est un symptôme associé aux pathologies mentionnées ci-dessus, de sorte que les symptômes qui l’accompagnent dépendront de la cause de la difficulté à respirer. Ce type de dyspnée se caractérise par un manque d’air ou une incapacité à respirer profondément lorsque la personne est endormie, ce qui entraîne l’arrêt soudain du sommeil. Habituellement, la personne souffrant de dyspnée nocturne paroxystique se réveille habituellement noyée la nuit et cherche immédiatement à s’asseoir ou à se lever du lit afin d’effectuer une respiration normale.

Traitement de la dyspnée paroxystique nocturne nocturne

Le traitement de ce symptôme vise à traiter la maladie qui en est la cause. Par conséquent, vous trouverez ci-dessous comment traiter les maladies associées à ce type de dyspnée.

Les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque devront prendre un certain nombre de médicaments pour aider leur cœur à normaliser leur circulation sanguine dans tout leur corps. Ces médicaments aident à améliorer les symptômes de la maladie et à prévenir l’aggravation de la maladie (qui devient une insuffisance cardiaque congestive). Les médicaments contre l’insuffisance cardiaque fonctionnent de la façon suivante :

  • Ils aident le cœur à pomper le sang efficacement.
  • Empêcher la formation de caillots.
  • Abaisser le cholestérol sanguin.
  • Ils dilatent les vaisseaux sanguins et ralentissent la fréquence cardiaque pour empêcher le cœur de travailler dur.
  • Ils évitent les rythmes cardiaques anormaux.
  • Ils empêchent la rétention de liquide et de sel.

Dans certains cas, il est important de réparer les dommages causés au muscle cardiaque par la chirurgie afin d’améliorer l’insuffisance cardiaque. Les traitements chirurgicaux les plus courants pour cette pathologie sont :

  • Angioplastie et pontage coronarien pour améliorer la circulation sanguine vers le muscle cardiaque lorsqu’il est endommagé ou gravement affaibli.
  • Chirurgie des valvules cardiaques lorsque la détérioration des valvules cardiaques est la cause de l’insuffisance cardiaque.
  • Placement d’un stimulateur cardiaque pour traiter la fréquence cardiaque lente ou pour que les deux côtés du cœur se contractent simultanément.
  • Utilisation d’un défibrillateur pour envoyer une impulsion électrique qui normalise les rythmes cardiaques anormaux et mortels.

L’œdème pulmonaire est une affection qui nécessite un traitement dans un établissement de soins de santé, même dans certains cas, la personne peut devoir demeurer dans une unité de soins intensifs. Le traitement consiste à fournir de l’oxygène au moyen d’un masque ou d’une canule. Un tube peut également être placé dans la trachée pour fournir une respiration assistée par ventilateur.

On peut aussi administrer des diurétiques pour éliminer l’excès de liquide et des médicaments pour améliorer le rythme cardiaque et soulager la pression dans le cœur. Le traitement de la cause principale de l’œdème pulmonaire est essentiel pour prévenir les complications futures.

Bibliographie

  • l’insuffisance Cardiaque Et Les Soins Infirmiers – Ifpm45 (voir)
  • Chapitre 4 Sémiologie cardiologique et vasculaire (voir)
  • LA TRANSPLANTATION CARDIAQUE JN Trochu, JL Michaud, JF Godin (voir)
  • le Syndrome De Spasticite Bronchique Du (voir)
  • Épreuve d’effort électrocardiographique – Coeur Et Travail (voir)
  • PERICARDITE AIGUË POINTS ESSENTIELS – pifo.uvsq (voir)
  • SCANNER THORACIQUE INTERPRETATION PAR LE REANIMATEUR (voir)
  • Trachéomalacie, bronchomalacie, dyskinésie trachéo-bronchique (voir)
  • Les Cardiomyopathies hypertrophiques – chups.jussieu (voir)

A propos de l'auteur

Je termine bientôt mon externat, et essai sobrement de ralentir la cadence des soirées étudiantes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.