Beaucoup de maladies sont causées par certains signes ou symptômes qui, en eux-mêmes, peuvent représenter une autre pathologie qui nécessite une attention médicale, puisque ces symptômes peuvent aggraver la situation qui les a causés en premier lieu. Dans le cadre du processus de guérison d’une infection, par exemple, le corps produit une réponse immunitaire qui combat les micro-organismes qui la provoquent, mais parfois le système immunitaire peut produire une réponse exagérée ou contraire à notre corps, produisant certains symptômes qui aggravent la situation de la personne affectée.

Un exemple de cela est l’érythème noueux, qui peut se manifester dans le cadre des symptômes de certains processus infectieux et d’autres pathologies qui nécessitent une réponse immunitaire. Poursuivez votre lecture pour tout savoir sur l’érythème noueux : causes, symptômes et traitement.

Qu’est-ce que l’érythème noueux -photos -photos-

Ce terme est utilisé pour désigner l’apparition de processus inflammatoires dus à une réponse immunitaire non spécifique qui se situe dans le tissu sous-cutané, affectant généralement les personnes âgées de 18 à 32 ans, étant plus fréquentes chez les hommes que chez les femmes, qui se caractérisent par la formation de lésions nodulaires, douloureuses et bénignes puisqu’elles guérissent sans produire d’ulcères ou laisser de cicatrices.

Ci-dessous vous pouvez voir des photos d’érythème noueux dans lesquelles les lésions causées par cette maladie sont observées.

Causes de l’érythème noueux

Comme il s’agit d’une lésion causée par une réponse immunitaire, l’érythème noueux est habituellement causé par des processus immunologiques produits par différents stimuli, par exemple :

  • Processus infectieux : Les processus les plus associés à l’érythème noueux sont les infections des voies respiratoires supérieures causées par des bactéries appelées streptocoques, bien qu’elles puissent être causées par de nombreux types différents de micro-organismes.
  • Médicaments : L’apparition de l’érythème noueux a été positivement liée à la consommation de certains médicaments, dont les plus courants sont les pénicillines, les contraceptifs oraux, les sulfamides et autres.
  • Maladies : Les plus proches sont les différents types de lymphomes, leucémie, sarcoïdose et lupus érythémateux systémique.
  • Idiopathie : Lorsque l’érythème noueux ne peut être lié à une autre affection, il est appelé érythème noueux idiopathique ou primaire et représente 20 à 50 % des cas.

Symptômes de l’érythème noueux

L’érythème noueux est caractérisé par l’apparence très caractéristique des lésions qui se produisent principalement à l’avant des mollets des deux jambes, bien qu’elles puissent également apparaître sur les avant-bras, les cuisses et le tronc. Ce sont des lésions douloureuses, circulaires, chaudes, qui mesurent entre 1 et 5 centimètres, qui apparaissent soudainement et qui, dans un premier temps, peuvent paraître élevées, mais avec les jours qu’elles s’aplatissent. Sa couleur dans les premiers jours est rouge, mais avec le temps elle devient violet puis jaune. Ils apparaissent sur une période de huit à dix jours, après quoi l’apparition s’arrête et les lésions qui se sont produites se rétablissent sur une période qui peut varier d’une semaine à deux mois après l’apparition. Sur les photos, vous pouvez voir à quoi ressemblent les lésions causées par l’érythème noueux.

D’autres symptômes qui accompagnent l’érythème noueux sont également fréquents :

  • Fièvre
  • Fatigue
  • Malaise général
  • Toux
  • Douleurs articulaires
  • Perte de poids

Diagnostic de l’érythème noueux

Puisque les symptômes et la manière de l’apparition de l’érythème noueux sont très particuliers, le diagnostic de cette pathologie ne peut être fait qu’avec des antécédents cliniques et un examen. Certains experts, cependant, recommandent une biopsie de certaines lésions pour les différencier d’autres processus qui peuvent avoir une présentation similaire, comme par exemple :

  • Vascularite nodulaire
  • Lymphome sous-cutané
  • Panartérite cutanée nodosa

Traitement de l’érythème noueux

Comme il s’agit d’une lésion bénigne et avec très peu de possibilités de complications, l’érythème noueux a généralement un très bon pronostic et sa résolution est généralement pratiquement spontanée, n’étant nécessaire que le traitement symptomatologique pour l’inconfort, la douleur et autres symptômes systémiques, pour lesquels l’utilisation d’analgésiques couramment utilisés comme le naproxène ou l’ibuprofène peut être suffisante, bien que le repos soit encore plus favorable pour stimuler une récupération rapide, ce qui peut prendre jusqu’à 2 mois.

Puisque la plupart des cas d’érythème noueux sont causés par d’autres maladies, le traitement est souvent axé sur la résolution de ces maladies, par exemple, l’amélioration d’un processus infectieux dans les voies respiratoires.

Bibliographie

  • A propos de l érythème noueux chez lenfant – Startseite (voir)
  • LA PERNIOSE France Joyal, MD – CHUM – HND – Janvier 2015 (voir)
  • Les yersinioses à Yersinia enterocolitica une pathologie d (voir)
  • conduite à Tenir Devant Une Grosse Jambe Rouge (204) (voir)
  • Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d’évolution (voir)
  • Artériopathies non athéromateuses (AOMI) (voir)

A propos de l'auteur

Vanessa

Je termine bientôt mon externat, et essai sobrement de ralentir la cadence des soirées étudiantes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.