Une affection cutanée très courante est la dermatite atopique, également connue sous le nom d’eczéma, qui implique un processus inflammatoire de l’épiderme et l’apparition d’éruptions écailleuses qui causent des démangeaisons et des rougeurs, entre autres symptômes. Il s’agit d’une affection qui peut résulter de facteurs génétiques et externes et qui est le plus souvent observée chez les nourrissons, mais qui peut aussi durer jusqu’à l’enfance et à l’âge adulte. Les corticostéroïdes topiques pour soulager les démangeaisons et réduire l’inflammation sont nécessaires pour la traiter, mais peuvent aussi être combinés avec certains traitements naturels. Sur Detective-Sante.com, nous vous montrons les remèdes à domicile les plus efficaces contre la dermatite atopique.

Symptômes de dermatite atopique

La dermatite atopique se manifeste habituellement par des éclosions ou des épisodes intermittents, habituellement causés par un contact cutané avec un irritant, et ses symptômes courants sont les suivants :

  • Formation d’ampoules qui suintent et finissent dans les croûtes.
  • Peau sèche.
  • Changements dans la couleur de la peau.
  • Irritation et rougeur de la peau.
  • Démangeaisons ou démangeaisons.
  • Zones de peau plus épaisse ou de chair crue à la suite d’un grattage continu.
Ce qui suit sont des remèdes naturels qui peuvent être de bons compléments au traitement prescrit par le médecin, le cas échéant, mais qui ne doivent en aucun cas le remplacer.

Plantes médicinales pour la dermatite atopique

La phytothérapie (utilisation de plantes médicinales) est un bon traitement naturel pour améliorer la qualité et le bien-être de la peau avec la dermatite atopique. Il existe des herbes médicinales spécifiques qui aident à réduire vos symptômes, comme les démangeaisons, l’irritation et l’inflammation. Ils laissent également la peau plus lisse et empêchent les lésions cutanées qui apparaissent sur la peau d’être infectées. Les plus efficaces sont énumérés ci-dessous :

  • Aloe vera : possède de multiples propriétés bénéfiques pour la peau, soulignant pour ses effets régénérateurs et régénérateurs sur les tissus endommagés. Soulage les démangeaisons, l’inflammation et prévient les infections possibles.
  • Mauve : contient des mucilages qui aident à adoucir la peau et à la guérir des éruptions cutanées, plaies, boutons, etc.
  • Calendula : possède des propriétés anti-inflammatoires et est excellent pour traiter les peaux squameuses et sèches.
  • Thym : hydrate et possède des propriétés antiseptiques très bénéfiques pour soulager tous les types d’affections cutanées, comme la dermatite atopique, le psoriasis, les champignons, les démangeaisons, etc.

Dans le cas de l’aloe vera, appliquer une partie de la pulpe d’une feuille d’aloe vera directement sur la peau affectée, ou utiliser un gel d’aloe vera aussi pur que possible. Le reste des plantes peut être appliqué sous forme de cataplasme ; pour cela, il suffit de préparer une infusion avec la plante sélectionnée, de tremper une compresse ou une gaze dans le liquide obtenu et de la placer dans la zone endommagée pendant quelques minutes.

Eau de mer

L’eau de mer se distingue par sa richesse minérale et ses effets anti-inflammatoires, alcalinisants et purifiants. Sa composition est parfaite pour favoriser la cicatrisation des lésions ou ampoules sur la peau, contribuer au décollement des écailles et au soulagement des démangeaisons.

Se baigner dans la mer peut être très apaisant pour la dermatite atopique, mais si ce n’est pas possible, vous pouvez obtenir de petites ampoules d’eau de mer à la pharmacie, humidifier une gaze avec elle, et nettoyer doucement la peau affectée. Il est important de ne pas assécher la peau après le traitement et de la laisser sécher toute seule.

Bains d’avoine

L’avoine fait partie d’une multitude de lotions émollientes disponibles sur le marché pour soigner la peau atopique, la maintenir bien hydratée et empêcher qu’elle ne devienne trop sèche. Il contient des substances appelées avenantramides qui apaisent la peau irritée, enflammée et rougie, ce qui en fait un remède maison parfait contre la dermatite atopique.

Pour profiter des bienfaits de cette céréale sur la peau, il est préférable de faire des bains d’immersion d’environ 20 minutes. Pour ce faire, vous pouvez faire bouillir environ 500 g de flocons d’avoine pendant 5 minutes, battre et ajouter le mélange obtenu dans l’eau chaude du bain. Une autre option consiste à humidifier une gaze ou à comprimer avec le liquide d’avoine qui en résulte et à l’appliquer sur la zone en question.

Concombre pour réduire l’inflammation de la peau

Un autre remède à la maison populaire pour l’eczéma atopique est l’utilisation du concombre. La raison en est qu’il s’agit d’un aliment à haute teneur en eau, en silicium et en vitamine E, ce qui en fait une bonne solution pour les soins et la réparation de la peau. Il a été rapporté qu’il contribue également au soulagement de l’inflammation et de l’irritation, grâce à des composants tels que l’acide ascorbique et l’acide caféique.

Le traitement est très simple, il consiste à laver et peler un concombre, à écraser pour obtenir une sorte de crème et à l’appliquer sur la peau atopique en la laissant agir pendant une trentaine de minutes environ.

Le beurre de karité, un excellent produit pour la peau atopique.

Le beurre de karité est une sorte de graisse provenant de la noix d’un arbre qui pousse dans la savane de l’Afrique centrale. Il a été considéré depuis l’antiquité comme un merveilleux produit de la nature pour hydrater la peau et la libérer de la desquamation. Actuellement, il est utilisé dans les cas de dermatite atopique et offre de très bons résultats comme alternative naturelle à la cortisone, car il procure un grand soulagement en réduisant les démangeaisons, les démangeaisons et la couleur rougeâtre que la peau adopte.

Pour constater une amélioration, une petite quantité de beurre de karité doit être appliquée sur la zone affectée en massant doucement en mouvements circulaires et en permettant à la peau d’absorber complètement le produit. Il est possible de répéter ce traitement environ deux fois par jour.

Bibliographie

  • (physiopathologie) – medecine.ups-tlse (voir)
  • NOUVEAU Erythrodermie – pifo.uvsq (voir)
  • Dermocorticoïdes – AllergoLyon (voir)
  • ECN.PILLY 2018 – infectiologie (voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.