Le corps d’une femme subit divers changements au cours des différentes étapes de sa vie ; cependant, c’est lorsqu’une femme attend un enfant que les transformations se manifestent le plus. Lorsque des symptômes aussi divers apparaissent pendant les 9 mois de gestation, beaucoup de mères ont peur et ne savent pas exactement quand appeler le médecin, bien qu’il soit important qu’une consultation soit effectuée avant toute modification qui souffre afin que la femme puisse se sentir en sécurité et calme que tout va bien.

Certains symptômes peuvent être plus urgents que d’autres selon le stade de gestation et l’état de santé général de la mère. C’est pour cette raison que dans l’article suivant, nous allons développer un facteur important qui affecte de nombreuses femmes enceintes comme l’est le fait de ressentir des frissons. Si vous voulez plus d’informations, lisez cet article dans lequel nous expliquons tout sur les frissons pendant la grossesse, est-ce normal ?

Symptômes de grossesse les plus courants

Il y a certains symptômes fréquents et totalement habituels qui ne devraient pas alarmer les futures mamans. Malgré cela, il est important de faire une consultation pour tout doute ou préoccupation et, en même temps, il est indispensable que la femme obtienne des visites médicales fréquentes pendant les 9 mois de gestation pour s’assurer que sa grossesse est en parfait état.

Les symptômes les plus courants de la grossesse sont les suivants
  • Nausées, plus fréquentes au cours du premier trimestre.
  • Constipation.
  • Malaise dans le bas-ventre, très similaire aux douleurs menstruelles.
  • Fatigue chronique.
  • crampes dorsales et inconfort
  • Cellulite.
  • Insomnie.
  • Vos pieds, vos jambes, votre visage et différentes parties de votre corps enflent.
  • Augmente la sécrétion de sueur et de salive.
  • Augmentez l’envie d’uriner.

Vous trouverez ici les premiers symptômes de la grossesse.

Refroidissements pendant la grossesse et autres symptômes d’avertissement

La présence d’une certaine symptomatologie doit éveiller l’attention de la femme afin qu’elle puisse se rendre dans un centre médical et être aidée immédiatement. C’est pourquoi il est important que la mère apprenne à identifier ce type de symptômes. Parmi les symptômes d’avertissement dans la grossesse se distinguent :

  • Hémorragies vaginales : en cas de perte de sang dans le vagin, il est absolument indispensable de consulter un spécialiste, quelle que soit la période de la grossesse où se trouve la future mère.
  • Perte de liquide incolore – Un liquide clair s’échappant du vagin est également un symptôme d’avertissement. C’est parce qu’il pourrait s’agir d’un signe de rupture des membranes, donc s’il survient avant la semaine 37, il est considéré comme une urgence.
  • Contractions : les contractions des muscles de l’utérus qui représentent un signe précurseur sont celles qui durent plus d’une heure et qui sont très douloureuses.
  • Si la femme ne sent pas les mouvements du bébé pendant 24 heures, il est important de consulter un médecin. Il en va de même lorsque la future maman ne ressent aucun coup de pied après la 24e semaine, et il est souvent nécessaire d’effectuer une échographie pour déterminer l’état du bébé.
  • Refroidissement : Le refroidissement peut être un signe d’infection, surtout s’il s’accompagne de fièvre, de diarrhée ou de démangeaisons au moment d’uriner ; il faut donc consulter immédiatement un spécialiste pour obtenir le traitement approprié.
  • Évanouissements : si vous vous évanouissez fréquemment, surtout si ces évanouissements se poursuivent après le quatrième mois de grossesse, il est important de s’inquiéter car ils peuvent être habituels, de temps à autre, pendant le premier trimestre mais pas après celui-ci.

D’autres symptômes alarmants qui nécessitent une attention immédiate sont :

  • douleur thoracique
  • Il tousse du sang.
  • Palpitations ou pouls plus rapide que la normale.
  • Confusion mentale, étourdissements soudains ou étourdissements.
  • Une forte fièvre qui ne descend pas.
  • Douleur abdominale persistante et intense.
  • difficulté à respirer normalement
  • inconfort lors de la miction
  • Vous avez des problèmes visuels.
Nous vous recommandons de vous référer également à cet autre article sur les signes de danger pendant la grossesse que vous ne devez pas ignorer.

Les frissons sont-ils toujours un problème pendant la grossesse ?

Les frissons sont un mécanisme utilisé par le corps pour réguler la température corporelle lorsqu’il fait froid et sont des contractions musculaires rapides pour générer de la chaleur, qui sont souvent accompagnées de poils hérissés, il n’est donc pas rare que si une femme enceinte est exposée à un environnement à basse température ou à vent fort sans les vêtements appropriés sentir des frissons. Aussi, ce mécanisme peut être présent dans certaines situations de fortes émotions comme la peur ou le bonheur, sans être lié à un gain de chaleur ou à un autre état de santé.

Dans ces cas, les frissons pendant la grossesse sont normaux, mais lorsque ce mécanisme est présenté avec d’autres symptômes tels qu’une température corporelle élevée ou la diarrhée est important d’aller dès que possible chez le médecin, car c’est la symptomatologie commune d’une infection, étant l’infection des voies urinaires la plus courante pendant la grossesse, mais il pourrait également être une infection gastro-intestinale ou aussi une infection des voies respiratoires. Malgré cela, si la pathologie est traitée à temps et ne compromet pas adéquatement la vie du fœtus, mais qu’il y a un plus grand risque d’automédication dû à l’effet de certains médicaments, il est donc important de suivre les indications de l’obstétricien.

D’autre part, il peut arriver que la future mère ressente des frissons qui ne sont pas normaux pendant la grossesse et qui transpirent peut-être sans être une infection, certains troubles connexes sont l’anémie, l’hypotension artérielle, la prise de certains médicaments, des carences nutritionnelles ou des changements hormonaux dus au stress ou à l’anxiété. Dans tous les cas, il est essentiel que le spécialiste soit toujours consulté pour exclure d’éventuelles complications et que la femme puisse poursuivre sa grossesse dans le calme et la sécurité.

Bibliographie

  • La femme enceinte drépanocytaire – drepavie (voir)
  • Diagnostic biologique de la syphilis Congénitale (voir)
  • NOTICE : INFORMATION DU PATIENT Ciproxine 500 mg comprimés (voir)
  • Notice : information de l’utilisateur AZITHROMYCINE SANDOZ (voir)
  • Pertes vaginales (Vaginose bactérienne, Candidose vulvo (voir)
  • Infections à Mycobactéries – SPILF (voir)
  • Tuméfactions scrotales – CUA (voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.