Nous savons que la période de la grossesse produit de nombreux changements dans le corps de la femme et cela mène à des maux de toutes sortes. Cependant, si vous avez mal au dos, vous essayez de vous en débarrasser et vous pensez que c’est normal, mais ce n’est pas la même chose avec la douleur ovarienne. Beaucoup de femmes ressentent cette douleur pendant les mois de grossesse. Elle est semblable à la menstruation, mais plus inquiétante. Toute douleur dans l’abdomen ou la région génitale déclenchera une alarme.

La douleur peut être légère ou sévère et peut être constante ou aller et venir. Toutefois, ces facteurs et d’autres doivent être pris en compte pour déterminer s’il s’agit ou non d’une préoccupation. Dans cet article, nous vous donnons la réponse à la question suivante : est-il normal d’avoir des douleurs ovariennes pendant la grossesse ?

Douleur ovarienne pendant la grossesse

En réalité, la douleur ovarienne n’existe pas parce que les ovaires ne peuvent pas ressentir la douleur. Cependant, il s’agit de douleurs dans la région qui, en raison de leur proximité et parce qu’elles sont associées aux menstruations et à l’ovulation, nous les avons appelées douleurs ovariennes. Mais, en réalité, la douleur viendra d’ailleurs. Une fois cela expliqué, nous verrons pourquoi nous avons des « douleurs ovariennes » pendant la grossesse. La douleur ovarienne pendant la grossesse se produit habituellement au début de la grossesse, au cours du premier trimestre. Il peut s’agir d’un événement unique, se produire une seule fois ou devenir chronique. Tout comme toutes les femmes n’éprouvent pas les mêmes symptômes pendant les menstruations, la même chose se produit pendant la grossesse. Certaines personnes ressentent des douleurs pendant leurs règles et d’autres non, et certaines femmes ont des douleurs ovariennes pendant la grossesse et d’autres non.

La douleur ovarienne devrait être considérée, surtout si elle est plus grave que d’habitude et devient chronique. Il est normal, surtout au cours du premier trimestre, que la région abdominale soit douloureuse, mais il faut la surveiller. Si la douleur est ponctuelle et qu’il n’y a pas de pertes ou de taches, c’est normal. Cependant, s’il y a un écoulement, la douleur est plus intense ou non, de sorte qu’il est pratique de consulter un médecin. Si vous avez des saignements autres que la douleur, n’attendez pas et consultez votre médecin immédiatement.

De nombreuses femmes éprouvent des douleurs ovariennes à cause d’une affection non diagnostiquée comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Il est donc conseillé de consulter un médecin lorsque la douleur est constante (même si elle est intermittente).

Cependant, il peut également s’agir de douleurs dues à d’autres causes qui ne sont pas liées à la grossesse, comme la grossesse :

  • Constipation : est un problème assez courant pendant la grossesse et peut causer des crampes et des douleurs abdominales qui peuvent être confondues avec les douleurs ovariennes.
  • Infection urinaire : Elle est également assez fréquente, mais plus dangereuse pendant la grossesse. Si, en plus de la douleur, vous avez des problèmes d’uriner ou d’inconfort, consultez votre médecin pour un traitement le plus tôt possible.

La douleur ovarienne non persistante, ponctuelle ou légère est courante parce que les hormones du corps changent et que c’est dans cette zone que le fœtus se forme. Cependant, comme nous l’avons dit, si la douleur est persistante ou sévère ou dure plus longtemps, il est préférable de consulter un médecin le plus tôt possible.

Complications et pathologies possibles qui causent des douleurs ovariennes

La douleur dans la région abdominale ou pelvienne pendant la grossesse n’a pas à signifier quelque chose de sérieux, comme nous l’avons vu. Cependant, ils doivent être surveillés car ils peuvent être une complication. Ça pourrait être un signe de :

  • Grossesse extra-utérine : Le fœtus se développe à l’extérieur de l’utérus. Non seulement elle cause de la douleur, mais elle cause aussi souvent des saignements.
  • Fausse couche ou fausse couche : survient habituellement avant la 20e semaine de gestation et s’accompagne habituellement de saignements, à moins qu’il ne s’agisse d’un avortement retardé.
  • Avortement septique : est causé par une infection du fœtus ou du matériel utérin. En plus de la douleur, elle provoque de la fièvre et des saignements abondants.
  • Fibromes : Les fibromes sont des tumeurs dans l’utérus et peuvent causer de la douleur. Ils sont très fréquents, mais vous devriez consulter votre médecin pour les traiter.
  • Tumeur : Il peut s’agir de tumeurs bénignes ou malignes, mais les deux causent de la douleur. Si la douleur persiste, même si elle est légère, il est préférable de consulter votre médecin.
  • Maladie inflammatoire pelvienne (MIP) : Maladie sexuellement transmissible caractérisée par une inflammation des organes génitaux féminins. Il peut être traité, mais s’il n’est pas fait à temps, il pourrait causer de sérieux problèmes.
  • Kystes : Les kystes sur les ovaires ou le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) causent des douleurs ovariennes et sont très fréquents. Le problème avec leur occurrence dans la grossesse est que le traitement chimique ne peut pas être donné pour les traiter, comme c’est habituellement fait.

La douleur ovarienne, qui, comme nous l’avons vu, est en fait une maladie dans la région, peut aussi être due à la croissance de l’utérus au fur et à mesure que la grossesse progresse. Si vous avez déjà subi une césarienne, il peut y avoir des adhérences des tissus cicatriciels qui causent des douleurs abdominales.

Traitement de la douleur ovarienne

Le traitement de la douleur ovarienne pendant la grossesse impliquera de déterminer la cause de la douleur. Lorsque vous avez des douleurs dans la région, vous devriez consulter votre gynécologue, qui diagnostiquera ce qui cause la douleur.

Il est probable que si la grossesse devient risquée, il recommandera le repos et la récupération pendant une période qui peut être le reste de la grossesse. Elle peut aussi prescrire des médicaments pour aider à réduire les risques de grossesse.

Comme remède naturel, vous pouvez appliquer des compresses chaudes dans la zone qui vous calmera, mais sans vous arrêter pour aller chez le médecin. Celles-ci soulageront la tension dans l’abdomen et réduiront la pression sur les ovaires, rendant la zone indolore.

Bibliographie

  • DU Douleur induite, 12 f v 2010 Microsoft Word (voir)
  • les Douleurs Pelviennes , Pièges En Urgence. (voir)
  • evaluation De La Douleur – R Seau Arc En Ciel, Soins (voir)
  • La douleur post opératoire dans la chirurgie du rachis – JLAR (voir)
  • DOULEURS ABDOMINALES DE L’ENFANT D’ORIGINE CHIRURGICALE (voir)
  • Lesdouleursneuropathiques Dr LALLIER Emmanuelle (voir)
  • La femme enceinte drépanocytaire – drepavie (voir)
  • Soins palliatifs : Gestion des symptômes et soins de fi n (voir)
  • La Neurostimulation Electrique Transcutanée (TENS) (voir)
  • DIAGNOSTIC D’UNE HANCHE DOULOUREUSE – issartel (voir)

A propos de l'auteur

Loic

Pour faire simple, la santé c'est mon métier ! L'orthographe (surtout sur un clavier d'ordinateur) un peu moins, n'hésitez pas à me tirer les oreilles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.