Une des raisons les plus communes pour la consultation gynécologique parmi les femmes est l’irritation vulvaire et vaginale. Elle peut également s’accompagner d’autres symptômes tels que démangeaisons, enflure, rougeur, pertes vaginales importantes ou anormales, inconfort pendant la miction ou les rapports sexuels. Tous ces symptômes sont alarmants, car même si l’irritation de la région génitale peut souvent être causée par une hygiène intime inadéquate ou une réaction allergique, dans d’autres cas, c’est un indicateur possible de la souffrance d’une infection vaginale qui peut compromettre gravement la santé intime et sexuelle de la personne affectée.

Dans cet article, nous insistons sur l’importance de consulter un gynécologue pour les tests appropriés, mais nous vous montrons aussi les remèdes maison contre les irritations vaginales que vous pouvez utiliser pour le soulagement et le bien-être.

Causes d’irritation vaginale

L’irritation de la vulve et du vagin peut être causée par une variété de pathologies et de conditions, il est donc important de prêter attention aux symptômes accompagnant l’irritation pour identifier la cause exacte et commencer le traitement approprié dans chaque cas.

Les causes les plus courantes d’irritation vaginale sont les suivantes :

  • Mauvaises habitudes d’hygiène intime ou hygiène intime excessive.
  • Réactions allergiques à certains composants des savons, lubrifiants, préservatifs, tissus, tissus, médicaments, etc.
  • Les altérations hormonales, comme celles qui surviennent après la ménopause, stade dans lequel les femmes souffrent souvent de sécheresse vaginale, qui s’accompagne d’irritation, entre autres symptômes.
  • Infections causées par des champignons, comme les infections vaginales à levures. Retrouvez tous les détails sur cette pathologie dans l’article Candidose vaginale : symptômes, traitement et prévention.
  • Infections bactériennes, comme la vaginose bactérienne.
  • Infections causées par des parasites, comme la trichomonase.
  • Autres maladies sexuellement transmissibles, comme la chlamydia, la gonorrhée, les mycoplasmes génitaux ou l’herpès génital.
  • Affections cutanées.
  • Traumatisme ou corps étranger dans le vagin.

Il est essentiel de consulter un gynécologue si l’irritation dans la zone intime ne disparaît pas ou si elle est intense et inconfortable. De plus, il est très important d’être au courant de tout changement dans l’odeur et les pertes vaginales, car des changements significatifs dans ces dernières pourraient être un indicateur de l’état de tout type d’infection vaginale, y compris celles qui sont transmises pendant les rapports sexuels.

Bonnes habitudes d’hygiène intime

Dans de nombreux cas, l’irritation vulvaire et vaginale peut être le résultat de mauvaises habitudes d’hygiène intime ou de l’utilisation de produits très irritants pour cette zone sensible. Pour cette raison, même s’il ne s’agit pas d’un remède maison en tant que tel, il est important d’insister sur l’importance de maintenir une bonne hygiène intime et de prendre soin de la flore vaginale.

Prenez note des recommandations suivantes pour assurer la santé de la zone la plus délicate de votre corps en tout temps :

  • Lavez votre zone intime une ou deux fois par jour à l’aide d’un savon spécifique à cette partie du corps. Gardez à l’esprit que vous avez besoin d’un savon qui respecte à 100% le pH de la peau de la région génitale et maintient une acidité vaginale adéquate.
  • Lorsque vous allez vous soulager, essayez de nettoyer la région génitale de l’avant vers l’arrière et jamais l’inverse, car les micro-organismes de la région anale pourraient alors se déplacer dans le vagin et causer une infection.
  • Évitez d’utiliser des déodorants ou des parfums vaginaux, des éponges dures ou rugueuses, et ne faites pas de douche vaginale.
  • Pendant les jours où vous avez vos règles, évitez de passer trop de temps avec la serviette ou le tampon. Ce dernier doit être changé toutes les 4 à 6 heures au maximum.
  • Essayez de laver la zone vaginale avant et après les rapports sexuels et n’oubliez pas d’uriner à la fin des rapports sexuels, car c’est une action essentielle pour empêcher les microbes et les bactéries d’entrer dans le vagin et peut conduire à une infection de la vessie.
  • Il préfère les sous-vêtements en coton et exclut les tissus synthétiques qui peuvent causer des irritations.
  • Évitez de passer trop de temps en maillot de bain, en bikini ou tout autre vêtement mouillé qui est en contact direct avec votre zone intime.
  • Utilisez un préservatif dans toutes vos relations sexuelles.

Nettoyage vaginal avec des plantes médicinales pour réduire l’irritation.

Dans le monde des plantes médicinales, il existe d’excellentes options qui peuvent être utilisées comme remède naturel pour soulager les irritations vulvaires et vaginales, ainsi que pour prévenir ou combattre les infections et calmer les démangeaisons qui peuvent nuire à votre bien-être quotidien. Ci-dessous, nous vous montrons quelles plantes vous donneront les meilleurs résultats et comment les utiliser.

  • Camomille : est un excellent calmant et relaxant naturel qui aide à réduire l’irritation et les démangeaisons. Il favorise également la lubrification naturelle du vagin, ce qui est idéal pour les femmes qui souffrent d’irritation et de brûlures dans leur région intime en raison de la sécheresse vaginale.
  • Calendula : prévient les infections vaginales qui, entre autres symptômes, peuvent provoquer des irritations et aide à les guérir grâce à ses propriétés antibiotiques.
  • Arnica : favorise la cicatrisation de la peau lorsqu’elle est endommagée, elle est donc utilisée pour soigner des affections telles que le psoriasis, l’eczéma, les dermatites, etc. et apaiser les irritations et les démangeaisons.
  • Hamamélis : a des propriétés anti-inflammatoires et aide à réduire les démangeaisons dans la région intime.

Pour utiliser l’une des plantes ci-dessus comme remède maison contre l’irritation vaginale, nous vous recommandons d’effectuer des lavages vaginaux avec elles pour bénéficier d’une application plus directe.

Vous n’avez qu’à préparer une infusion avec la plante sélectionnée, en faisant bouillir 2 cuillères à soupe de plante séchée dans 1 litre d’eau, filtrer et attendre qu’elle durcisse. Versez ensuite le liquide obtenu dans un grand bol ou un bassin et lavez doucement la région génitale avec ce liquide pendant environ 10 minutes.

Bain d’huile d’arbre à thé ou de thé vert

L’huile d’arbre à thé est une huile obtenue à partir des feuilles d’un arbre d’origine australienne et ses propriétés santé comprennent des propriétés antibactériennes, antifongiques et anti-inflammatoires. Grâce à eux, il est devenu le remède naturel par excellence pour soulager les symptômes des infections vaginales causées par la prolifération de micro-organismes dans la zone intime, comme la candidose vaginale ou la vaginose bactérienne. Aide à réduire l’irritation, les démangeaisons et le gonflement de la vulve.

Dans ce cas, nous vous recommandons de préparer un bain d’eau chaude et d’ajouter environ 6 gouttes d’huile d’arbre à thé à l’eau. Plongez pendant environ 20 minutes et vous verrez comment le soulagement se fait instantanément.

Un autre produit naturel que vous pouvez ajouter à l’eau du bain est une infusion de thé vert, et sa teneur en tanin le rend utile pour réduire l’inflammation dans la zone irritée, rouge ou irritée.

Application de vinaigre de pomme

Le vinaigre de pomme est un produit doublement bénéfique pour améliorer la santé de la zone intime féminine, surtout lorsqu’elle est victime d’irritations, d’inflammations ou d’infections. D’une part, il régule le pH vaginal et, d’autre part, il combat les agents pathogènes responsables des infections en prévenant leur surcroissance et en les maîtrisant.

Diluer 2 cuillères à soupe de vinaigre de pomme avec 1 litre d’eau et utiliser le liquide pour un lavage vaginal, comme expliqué dans la section précédente. Laisser agir sur le vagin pendant 15 à 20 minutes puis, après quelques minutes, il va

A propos de l'auteur

Chloé

Plus qu'une poignée d'année avant de pouvoir enfin exercer. J'ai choisi la médecine généraliste pour pouvoir aider le plus grand nombre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.