La ménopause est le stade où les menstruations cessent progressivement et donc la capacité de reproduction de la femme. Il s’agit d’une phase de nombreux changements hormonaux, car les ovaires vieillissent et produisent moins d’œstrogènes et de progestérone, et elle apparaît généralement entre 45 et 55 ans. Lorsque l’on parle de ménopause précoce, c’est que les symptômes de ce changement apparaissent avant l’âge de 45 ans, affectant considérablement notre santé. Sur Detective-Sante.com, nous expliquons les causes et les symptômes de la ménopause précoce.

Causes de la ménopause précoce

Avant d’expliquer les causes de la ménopause précoce, il est nécessaire de préciser que l’âge auquel la ménopause survient dépend de la réserve de follicules ovariens dont dispose une femme à la naissance et du nombre de follicules qu’elle utilise tout au long de sa vie reproductive. Les causes de la ménopause précoce sont liées à :

  • Insuffisance ovarienne
  • Histoire de la famille
  • Chirurgies
  • Traitements de chimiothérapie

Les femmes dont un membre de la famille a connu une ménopause précoce présentent un risque accru, tout comme les femmes qui ont subi une ablation des ovaires avant l’âge de 40 ans. Les traitements médicaux tels que la chimiothérapie entraînent la perte de follicules ovariens et les addictions telles que le tabagisme peuvent avoir le même effet.

Les hormones jouent un rôle protecteur, notamment dans la phase de reproduction de la femme, et si elles font défaut au mauvais âge, cela l’affectera tant physiquement que psychologiquement.

Symptômes de la ménopause précoce

Les symptômes de la ménopause précoce sont plus intenses et sont dus à une diminution du taux d’œstrogènes et se présentent comme suit :

  • Irrégularité menstruelle avec des règles plus ou moins abondantes.
  • Changements de poids.
  • Bouffées de chaleur plus intenses au cours des deux premières années.

  • Sécheresse des yeux, de la peau et de la bouche.
  • Changements dans la réponse aux stimuli et au désir sexuels.

    Incontinence urinaire.

    L’insomnie.

  • Douleur pendant les rapports sexuels en raison de la sécheresse vaginale.
  • Sautes d’humeur.

Pour diagnostiquer une ménopause précoce, il sera nécessaire de procéder à un examen physique et à une analyse de sang, notamment pour exclure une grossesse ou des problèmes de thyroïde.

Combien de temps durent les symptômes de la ménopause précoce ?

Bien que chaque corps soit différent, les symptômes tels que les bouffées de chaleur, les sautes d’humeur et l’insomnie se manifestent généralement pendant au moins la première année et disparaissent progressivement. Toutefois, chez un petit pourcentage de femmes, elles peuvent durer jusqu’à cinq ans.

Complications de la ménopause précoce

Les faibles niveaux d’œstrogènes auxquels une femme est confrontée au cours de ce processus peuvent entraîner des changements de santé et des risques de certaines affections médicales. D’autre part, on observe des modifications défavorables du taux de cholestérol et de la pression artérielle, ainsi que de la densité osseuse, ce qui entraîne l’ostéoporose.

Vous serez également enclin à prendre du poids et à modifier votre structure corporelle, ce qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires. Un autre risque de la perte d’œstrogènes à un âge inhabituel est l’augmentation du risque de cancer de l’ovaire, du sein ou de l’utérus.

Ménopause précoce et grossesse

Pendant la période de pré-ménopause, il peut y avoir une possibilité de grossesse, car l’ovulation n’est pas terminée, mais il y a une baisse significative des niveaux d’œstrogènes et de progestérone qui agissent sur les ovules. La seule façon de tomber enceinte à la ménopause est de recourir à la procréation assistée, en utilisant la fécondation in vitro avec des ovules de donneuses ou si vous avez conservé les vôtres avant la ménopause.

Traitement de la ménopause précoce

Le traitement hormonal substitutif sera le traitement approprié, notamment pour soulager les symptômes tels que les bouffées de chaleur, la transpiration et la sécheresse vaginale. Il consiste en un traitement à base d’œstrogènes et parfois de progestérone qui peut se présenter sous forme de patch, de pilule ou de gel. L’administration de la posologie de ces médicaments doit être personnalisée et supervisée par votre gynécologue. Ce traitement ne sera prescrit que si vous ne présentez pas de risque de maladie cardiovasculaire, de caillots sanguins ou de cancer du sein.

En cas de risque d’hormonothérapie, les autres traitements de la ménopause précoce sont les antidépresseurs, les anticonvulsivants ou les antihypertenseurs. Si vous souhaitez être enceinte, consultez votre médecin pour l’option de la reproduction assistée.

Recommandations

Certaines modifications du mode de vie vous aideront à réduire le risque de ménopause précoce ou à faire face aux symptômes :

  • Pratiquez une activité physique régulière, en particulier celles qui contribuent à renforcer les muscles pelviens et vaginaux.
  • Intégrez des fruits et des légumes dans votre alimentation et des aliments tels que le soja, qui contient des œstrogènes.

    Éliminez le tabac.

  • Évitez la caféine et l’alcool.
  • Augmentez l’apport en calcium non seulement par l’alimentation mais aussi par certains compléments.

    Consultez votre médecin chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.