Arrêter de fumer, c’est comme s’échapper d’une prison où l’on était incarcéré depuis longtemps. Cesser d’être dépendant de la nicotine est un sentiment fantastique, d’autant plus lorsque cela est également bénéfique pour la santé. Mais s’en sortir n’est pas facile, c’est un processus compliqué qui demande beaucoup de volonté et de désir pour y parvenir.

4 fumeurs sur 10 qui essaient d’arrêter de fumer réussissent ou, vu sous un autre angle, sur 10 personnes qui essaient d’arrêter de fumer, 6 ne réussissent pas. Ce nombre d’échecs est dû aux complications liées à l’abandon de cette dépendance, tant sur le plan physique qu’émotionnel, l’un des principaux obstacles à surmonter étant l’anxiété. Ici, sur Detective-Sante.com, nous vous donnons des conseils pour calmer l’anxiété lors de l’arrêt du tabac.

D’où vient l’anxiété ?

Lorsqu’une personne arrête de fumer, en fonction de son degré de dépendance à la nicotine, elle a tendance à ressentir des symptômes de sevrage plus ou moins importants. Ces symptômes vont des étourdissements et des vomissements à l’anxiété et à l’irritabilité.

Le sevrage est la réaction de votre corps au manque de nicotine. Votre corps, après avoir fumé pendant si longtemps et obtenu sa dose de nicotine, sent que le taux de nicotine diminue et vous en avertit. Il s’agit là de la principale pierre d’achoppement pour toute personne désireuse d’abandonner la tyrannie du tabac, de surmonter la phase de sevrage et de retrouver une vie normale.

Le côté positif est qu’il s’agit d’un état transitoire. En général, selon le degré de dépendance, le syndrome de sevrage apparaît 1 ou 2 jours après avoir fumé la dernière cigarette et atteint son maximum le troisième ou le quatrième jour. Dès la première semaine, le problème s’atténuera et, chaque jour qui passe, le problème s’éloignera.

Comment prévenir l’anxiété ?

Comme nous l’avons vu plus haut, arrêter de fumer implique de se défaire de la dépendance physique, mais l’anxiété est également causée par une dépendance psychologique, non pas à la nicotine, mais à l’acte de fumer. C’est l’insatisfaction d’un désir, ne pas pouvoir fumer, qui provoque l’anxiété. Si vous gardez votre cerveau occupé et l’éloignez le plus possible du tabac, vous pouvez prévenir ou du moins réduire un peu cette anxiété. Voici quelques conseils pour vous aider à éviter de ressentir ces envies irrépressibles de fumer qui déclencheront plus tard l’envie de fumer.

  • Cessez de fréquenter les lieux où l’on fume ou les endroits où vous pourriez avoir l’occasion de fumer à nouveau.
  • Privilégiez les sorties avec des amis non-fumeurs, avec eux il sera plus difficile de céder à la tentation.
  • Évitez temporairement le café, l’alcool ou toute autre substance que vous associez au tabac et qui vous incite à fumer.
  • Parlez à votre famille et à vos amis, parlez-leur de votre objectif. Ainsi, ils pourront vous aider et non vous tenter.

Comment calmer l’anxiété ?

Si vous êtes en proie à un terrible épisode de manque, si vous n’arrivez pas à chasser de votre esprit l’image d’une cigarette fumante, si vous êtes sur le point de succomber à la tentation et que l’anxiété s’est déjà emparée de vous, il y a encore plusieurs choses que vous pouvez faire qui vous aideront. La première chose à faire est de prendre conscience qu’il s’agit d’une chose temporaire, d’une courte période de souffrance pour vivre une vie de liberté. Vous pouvez également suivre ces conseils pour atténuer votre anxiété.

Pratiquer un sport d’équipe, ou simplement aller courir et faire de l’exercice physique est l’un des meilleurs moyens de calmer votre anxiété. Faire du sport libère des endorphines, l’une des hormones responsables du plaisir, qui vous feront vous sentir bien et vous ne regretterez pas de fumer une cigarette. En outre, vous fatiguerez votre corps, ce qui vous permettra de vous reposer la nuit si l’anxiété provoque des insomnies.

Un autre moyen de calmer votre anxiété est la méditation, que ce soit dans un centre spécialisé ou simplement chez vous. La méditation est une technique d’introspection qui vise à calmer l’esprit et à déconnecter le corps du monde extérieur. Dans un environnement confortable et calme, avec peu de lumière et avec une respiration lente et profonde, vous pourrez apprivoiser votre esprit et surmonter l’anxiété. La méditation, en plus de calmer votre anxiété, vous apportera également d’autres avantages pour la santé.

La nature nous fournit d’innombrables produits qui nous aident dans notre vie quotidienne. Il existe un grand nombre d’herbes médicinales qui, prises en infusion, ont des propriétés calmantes et relaxantes. Parmi ces herbes, la passiflore, la valériane, le tilleul et la camomille se distinguent par leur effet particulier et leur popularité. Si vous voulez connaître leurs propriétés et leurs qualités, Detective-Sante.com vous dit tout sur les meilleures plantes médicinales pour calmer l’anxiété.

Pour arrêter de fumer et éviter les effets physiques de la dépendance à la nicotine, il existe des personnes qui introduisent de la nicotine dans leur organisme, mais d’une manière moins nocive pour leur santé. Les traitements à base de gommes, d’inhalateurs ou de patchs à la nicotine peuvent durer des semaines ou des mois, selon le niveau de dépendance, et il est fortement recommandé de consulter un médecin avant de s’engager dans cette voie. Dans cet article, vous pouvez découvrir tous les substituts du tabac pour arrêter de fumer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.